Nos vidéos

Culture Food

Retour sur un festival complètement ciré

Penser et manger en compagnie de 2 millions d’abeilles, joli programme pour un week-end. La tête, les mains et le ventre furent sollicités et ce fut fort bon. C’était l’idée de la première édition du festival « Penser manger », orchestré par l’apiculteur urbain Olivier Darné, qui s’est déroulé dans les murs de Zone Sensible à Saint-Denis (93).

Voir

Les duos de Ferrandi

Quelle place pour la viande ? Sur la planète ? Dans l’assiette?

François Pasteau qui depuis vingt ans constate dans son restaurant l’Épi Dupin les changements d’attitude des consommateurs s’est posé en chef militant ou à tout le moins pédagogue. Quant à Gilles Fumey, il nous a fait traverser une petite période allant de l’homme préhistorique à l’homme de 2050 où la viande voit son statut planétaire sacrément bouleversé. Ils étaient à l’école Ferrandi, pour un duo-débat.

Voir

Les duos de Ferrandi

Le poisson sauvage est-il meilleur que le poisson d’élevage?

Jean François Baroiller, chercheur au Centre de coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) et Directeur adjoint d’une Unité dont l’objectif est de concevoir et de favoriser les processus de production piscicole capables de répondre aux défis alimentaires du futur et Gaël Orieux, Chef de Auguste (Paris 7ème), parrain du projet européen Mr Goodfish étaient à l’école Ferrandi pour un duo-débat de 26 minutes.

Voir

Exposition Universelle Milan 2015 / 52 minutes

L’agriculture, un atout pour le climat?

A quelques semaines de la Cop 21, Yann Arthus-Bertrand, Jean Jouzel, vice-Pésident du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), et une multitude de scientifiques étaient réunis à Milan pour débattre des changements climatiques et du rôle de l’agriculture. Si l’agriculture est bien responsable d’une partie du réchauffement climatique, elle est aussi un acteur du changement.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (34/46)

Demain des insectes dans nos assiettes ?

Selon la FAO, les insectes constituent une source majeure et facilement accessible d’aliments nutritifs et riches en protéines. On estime qu’aujourd’hui ils s’inscrivent déjà dans les régimes alimentaires traditionnels d’au moins deux milliards de personnes.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (36/46)

Les plantes ont elles un cerveau ?

En tenant compte des conditions hydriques subies les jours précédents, les plantes peuvent ainsi anticiper le degré d’oscillations qui a le plus de chances d’être favorable à leur croissance. Peut-on pour autant dire que les plantes ont un cerveau ?

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (32/46)

Comment éviter de nouvelles crises sanitaires ?

Une crise sanitaire est la conséquence d’une menace réelle ou perçue sur l’état de santé d’une population. Deux caractéristiques permettent d’avancer le mot crise : le sentiment d’urgence et le caractère public de l’événement.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (31/46)

100 000 milliards de bactéries dans notre intestin : un monde à découvrir !

Le microbiote intestinal (ou flore intestinale) peut être considéré comme un véritable organe, composé de dix fois plus de cellules que le reste de notre corps et pesant jusqu’à deux kilos. Malgré son importance pour la santé et son influence dans certaines maladies, …

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (30/46)

Peut-on se passer des pesticides ?

Que ce soit dans les pays en voie de développement, ou dans les pays industrialisés, de l’agriculture biologique aux OGM, les solutions préconisées sont nombreuses et rassemblent, les unes comme les autres, de nombreux défenseurs. Alors pourra-t-on un jour se passer totalement des pesticides ?

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (29/46)

Pourrons-nous encore manger du poisson dans vingt ans ?

Selon la FAO, 20 % des stocks mondiaux sont surexploités, 8 % épuisés et 52 % connaissent un niveau d’exploitation proche du maximum soutenable. Si rien n’est fait, la plupart des espèces aujourd’hui consommées dans le monde auront disparu au milieu du siècle.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (28/46)

L’eau va-t-elle manquer? 2ème partie : Et demain?

La consommation d’eau par l’homme, c’est-à-dire celle qui disparaît réellement par son retour à l’atmosphère après utilisation, contrairement à celle qui est rejetée dans la nature après son emploi et y reste disponible, se répartit en trois grands usages : 70% pour l’irrigation des cultures, 15% pour l’usage domestique et 15% pour l’industrie. La consommation …

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (27/46)

L’eau va-t-elle manquer ? 1ère partie : La situation actuelle

La consommation mondiale d’eau, qui est aujourd’hui d’environ 2500 km3 par an, devrait doubler d’ici 2050. L’eau va-t-elle manquer dans le monde ? Cette ressource, dont les privilégiés que nous sommes pensions jusqu’ici qu’elle était inépuisable, est-elle devenue un trésor convoité ?

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (26/46)

Demain des algues dans nos assiettes ?

Si la consommation d’insectes comestibles est l’une des préconisations formulées par la FAO, les ressources maritimes retiennent particulièrement l’attention dans la mesure où elles n’utilisent pas de surfaces agricoles. Alors, demain des algues dans nos assiettes ?

Lire

Études

Le bien-être animal

Le bien-être animal, qui fait référence à « la qualité de vie telle qu’un animal individuel en fait l’expérience », englobe non seulement la santé et le bien-être physique de l’animal, mais aussi son bien-être psychologique et la possibilité d’exprimer les comportements importants propres à son espèce.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (24/46)

Faut-il appliquer le principe de précaution à l’alimentation ?

Issu du droit de l’environnement et du droit de la santé, le principe de précaution a progressivement été étendu à d’autres domaines suite, notamment, aux « affaires » du sang contaminé ou de la « vache folle ».

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (23/46)

Concilier agriculture et biodiversité

Dans tous les pays du monde, la modernisation de l’agriculture répond, d’une part, à la nécessité d’augmenter la production pour nourrir la population et, d’autre part, de rapprocher le mode de vie des agriculteurs de celui du reste de la société.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (21/46)

Comment éviter de gaspiller un milliard de tonnes de nourriture chaque année ?

La FAO estime que, globalement, un tiers de la production alimentaire destinée à la consommation humaine dans le monde est perdue ou gaspillée, soit environ 1,3 milliard de tonnes par an.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (22/46)

Maintenir les sols vivants

Les sols forment des entités vivantes, qui se constituent très lentement, sur plusieurs milliers d’années, mais peuvent être détruits en quelques heures, par excavation.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (19/46)

Alimentation et santé : le « French paradox »

L’expression « French Paradox » est utilisée pour la première fois en 1986 pour désigner la singularité culturelle française vis-à-vis d’études sur le vin et la santé.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (20/46)

L’accaparement des terres agricoles

Le phénomène d’accaparement des terres, ou « land grabbing », n’est pas nouveau. Des investisseurs, issus de pays dépendants des importations alimentaires et cherchant à sécuriser leur production alimentaire nationale, prennent le contrôle sur des terres agricoles dans d’autres pays.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (18/46)

Mangerons-nous encore ensemble demain?

Dans la plupart des sociétés humaines et dans la nôtre en particulier, refuser un aliment offert revient à refuser la relation, à s’extraire du cercle des convives et du groupe, signifie la méfiance et appelle l’exclusion.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (17/46)

Demain tous pareils ? Quel avenir pour les animaux clonés ?

Il y a près de 20 ans, le 23 février 1997 très précisément, le monde apprenait la naissance de la brebis Dolly, premier mammifère issu de la constitution d’un embryon par fusion en laboratoire d’un noyau cellulaire et d’un ovule énucléé.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (16/46)

Bon à manger, bon à penser

“ Il ne suffit pas qu’un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu’il soit bon à penser ». Cette phrase du célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss résume parfaitement la situation du consommateur-mangeur d’aujourd’hui qui vit dans un contexte anxiogène lié à plusieurs phénomènes.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (15/46)

OGM : pourquoi tant de débats ?

Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un organisme (animal, végétal, bactérie) dont on a modifié le matériel génétique (ensemble de gènes) par une technique dite de génie génétique pour lui conférer une caractéristique nouvelle.

Lire

Exposition Universelle 2015 - Nourrir la planète (14/46)

Quel lien entre le prix et la qualité des produits alimentaires ?

Les produits les plus chers sont-ils toujours de « meilleure qualité » ? Une des difficultés à répondre à ces questions réside dans le fait que le terme de « qualité » inclut généralement un ensemble de caractéristiques qui ne sont pas nécessairement valorisées de la même façon par tous les consommateurs.

Lire