En continu brève

La CLCV appelle à une adoption rapide du code 5 couleurs

par AFP
15.10.15

L’association de consommateurs CLCV a demandé jeudi aux pouvoirs publics d’une part, et aux distributeurs et industriels d’autre part, de mettre en place rapidement l’étiquetage nutritionnel simplifié, basé sur un code à 5 couleurs. Cette disposition fait partie du projet de loi Santé de Marisol Touraine, adopté en avril à l’Assemblée nationale et qui doit être à nouveau examiné en commission mixte paritaire à partir du 27 octobre. Si tout le monde s’accorde à dire que la présentation actuelle de cet étiquetage – reposant sur une information chiffrée autour des différents nutriments (glucides, protéines, lipides) pour des portions de 100 grammes – est trop compliquée et doit être réformée, les avis divergent quant à la nouvelle présentation qui doit être adoptée. En août dernier, un avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a préconisé le code à 5 couleurs, inspiré du système britannique des feux tricolores. Mais industriels comme distributeurs s’opposent à cette présentation qu’ils jugent discriminante pour certains produits, qui se retrouveraient étiquetés en rouge (le niveau de qualité nutritionnel le plus bas).

Pour la CLCV, « l’ajustement des seuils et de l’algorithme de calcul » du code à 5 couleurs « pour quelques cas particuliers a permis d’aboutir à un classement pertinent des produits alimentaires en fonction de leur qualité nutritionnelle ». « A ce stade des discussions, nous demandons aux différents ministères concernés de tout faire pour mettre en place très rapidement l’échelle nutritionnelle à 5 couleurs », indique-t-elle. Selon elle, « la France doit se doter rapidement ce cet outil complémentaire dans le cadre de sa politique nutritionnelle de santé publique » alors que les niveaux de surpoids et d’obésité en Europe « atteignent des niveaux alarmants ». De la même manière, l’association de consommateurs « encourage aussi les industriels et les distributeurs, qui manifestent des réticences et qui pourraient être tentés d’en retarder la mise en place, à adopter ce nouveau logo dès son lancement, même s’ils n’y sont pas contraints ». Selon la CLCV, ce nouvel étiquetage « saura, par son aspect novateur, séduire les consommateurs, répondre à leurs attentes et guider leurs futurs achats ».

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

En continu

Refugee Food organise un ragoût solidaire pour 200 personnes

01.12.23
Lundi 18 décembre, Refugee Food organise un ragoût solidaire entre 19h30 et 22h30 à Ground Control, dans le 12ème arrondissement de Paris.

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...