En continu brève

Leclerc renouvelle son partenariat avec une fédération de PME

par AFP
15.10.15

Le groupement de distributeurs indépendants E. Leclerc a renouvelé ce jeudi son partenariat avec la Feef, une fédération de PME, destiné à promouvoir des « relations commerciales vertueuses » entre l’enseigne et ces fournisseurs, alors que les négociations des tarifs pour 2016 débutent. Le partenariat entre Leclerc et la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France (Feef) existe depuis 2013. D’autres enseignes, comme Auchan et Intermarché, ont noué récemment des contrats similaires avec la fédération pour renforcer leurs engagements vis-à-vis des PME. « Avec plus de 6.400 accords signés avec des PME à l’échelle nationale, régionale ou locale, E. Leclerc souhaite préserver et développer des relations vertueuses avec ses fournisseurs, largement contributeurs de la diversité de son offre », indiquent Leclerc et la Feef dans un communiqué. Cet accord intervient alors que les négociations commerciales entre fournisseurs et distributeurs débutent. Destinées à discuter les gammes, les tarifs et les conditions de vente des produits de grande consommation pour l’année à venir, cette période s’étend d’octobre à fin février et donne souvent lieu à de violentes passes d’armes entre les différentes parties.

Mais depuis plusieurs années, les relations entre distributeurs et PME apparaissent plus apaisées, la guerre des prix se focalisant sur les produits de marques nationales et à la faveur de différents codes de bonne conduite. La partenariat entre la Feef et Leclerc a pour objet de « sécuriser la relation commerciale entre les partenaires », d’apporter aux PME une meilleure visibilité sur leurs commandes à venir, tout en tenant compte de leurs « spécificités et de leurs fragilités » dans le cadre des discussions, explique le communiqué. « Afin que les PME puissent anticiper le plus tôt possible le courant d’affaires qu’elles auront d’une année sur l’autre, E. Leclerc s’engage à boucler avant fin décembre 2015 (au lieu de février 2016) leurs négociations commerciales » avec elles. Dans la même idée de simplification, Leclerc et la Feef se sont entendus pour limiter à deux le nombre de rendez-vous pour boucler les négociations. Par ailleurs, les négociateurs de Leclerc se sont engagés « à mieux apprécier dans leurs tarifs d’achat, le coût de la hausse des matières premières entrant dans la composition des produits fabriqués » par les PME. Leclerc s’engage également à réduire ses délais de paiements, en honorant ses factures vis-à-vis des PME dix jours avant le délai légal. Enfin, le distributeur déclare vouloir favoriser la visibilité des produits de PME dans ses rayons, « pour tenir compte du désavantage concurrentiel » entre ces dernières et les grands groupes et favoriser leur développement.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu Guide brève

Pour ne plus avoir à choisir entre poussette et fourchette, le Fooding Kids vous guide

29.02.24
Le Fooding a encore frappé avec une nouvelle rubrique : le Fooding Kids.

En continu

Le Festival des Mets et des Mots à Villers-Cotterêt annonce une première édition prometteuse

11.04.24
À 50 minutes de Paris, le Château de Villers-Cotterêts accueillera le weekend du 19, 20 et 21 avril le Festival des Mets et des Mots, une coproduction signée Cité internationale de la langue française et Mission Française du Patrimoine...

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...