Portrait À lire (ou pas)

Silvia Pérez-Vitoria : « Le système industriel ne nourrit pas l’humanité »

18.06.14

Pour qualifier les métiers de la terre, on trouve différents termes. Les uns parlent d’agriculteurs quand d’autres évoquent les exploitants agricoles. La sociologue et économiste Silvia Pérez-Vitoria préfère, elle, réhabiliter le nom de paysans.

Un débat sémantique qui remonte à 1967, année de la sortie du best-seller d’Henri Mendras, La fin des paysans. Dans cet ouvrage marqueur de la sociologie agricole, le chercheur théorise la disparition de la « civilisation agricole » au profit d’une « civilisation technicienne ». Un diagnostic repris des années plus tard par l’universitaire Bertrand Hervieu qui affirme que le terme de paysan renvoie à une réalité passée dont les jeunes générations ont voulu s’extraire. L’opposé même du point de vue de Silvia Pérez-Vitoria qui réaffirme, dans ses deux ouvrages Les paysans sont de retour et La riposte des paysans, la pratique et la pensée paysanne.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Portrait La vigneronne / Le vigneron du mois

Des bulles à Roanne

13.12.23
À la fin du XIXème siècle, Jean-Baptiste Clair en pince pour la méthode champenoise et enclenche un cycle de 130 années de savoir faire et de passion à la tête du domaine roi des vins effervescents à Roanne. Désormais,...

Portrait Le vigneron / la vigneronne du mois

Thama Sakuma et Bruno Trigueiro, la reconversion XXL

29.01.24
Comment deux jeunes architectes brésiliens animés par un besoin viscéral de reconnexion à la nature, sont-ils passés de São Paulo 22 millions d'habitants à Puimisson 1044 habitants pour y faire un vin magnifique ? L'histoire est passionnante.

Portrait

François Peloquin, l’agriculteur qui vous dit tout sur la culture des légumineuses !

La chaire ANCA met en avant les enjeux de la production des légumes secs avec une interview de François Peloquin, un producteur de lentilles vertes et de pois chiches.