Portrait Sortons l'Agriculture du Salon

Entretien avec Audrey Pulvar, présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme

12.09.18

Journaliste politique associée à une quinzaine de médias nationaux français en radio, télévision et presse écrite, dont France 3, France 2, France Inter, ou encore le groupe Canal + et le journal Les Inrockuptibles, on peut dire qu’Audrey Pulvar est militante de toujours. Auteure par ailleurs de plusieurs ouvrages, elle a été élue le 28 juin 2017, présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme.

Ex-fondation Nicolas Hulot, son but principal est de penser la transition écologique et qui a d’ailleurs récemment lancé la proposition #letsBio, à savoir l’inscription d’un bonus de 20€ par an et par enfant dans le prochain budget de l’État pour la mise en place d’une cantine plus bio et plus locale. Elle fait un retour sur les États généraux de l’alimentation et nous explique les actions pour mettre en place cette transition écologique.

Entretien réalisé à l’occasion de Sortons l’agriculture du Salon #2
Réalisation – Olivier Taïeb
Interview – Pactrick Degeorges
Générique – Daniel Carricaburu
Production Exécutive – Noir Bleu Productions
Production – Institut Michel Serres / Alimentation Générale

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Portrait Chefs

Et Daniel Humm créa le premier trois étoiles entièrement végétarien. Et puis non, végétalien !

26.01.24
Et Daniel Humm créa le premier trois étoiles entièrement végétarien. Non, végétalien ! Il publie également un magnifique livre d'artiste et vient cuisiner à Paris chez Alain Ducasse pour quelques jours.

Portrait

François Peloquin, l’agriculteur qui vous dit tout sur la culture des légumineuses !

La chaire ANCA met en avant les enjeux de la production des légumes secs avec une interview de François Peloquin, un producteur de lentilles vertes et de pois chiches. 

Portrait Le vigneron / la vigneronne du mois

Thama Sakuma et Bruno Trigueiro, la reconversion XXL

29.01.24
Comment deux jeunes architectes brésiliens animés par un besoin viscéral de reconnexion à la nature, sont-ils passés de São Paulo 22 millions d'habitants à Puimisson 1044 habitants pour y faire un vin magnifique ? L'histoire est passionnante.