En continu brève

Viande de cheval non transformée en Europe : Bruxelles veut un étiquetage obligatoire du pays d’origine

par AFP
26.05.15

Au vu des inquiétudes suscitées par les fraudes autour de la viande de cheval, la Commission européenne a recommandé, mercredi dernier, d’imposer l’étiquetage de l’origine de la viande chevaline non transformée dans l’Union européenne.

La Commission a rendu public, avec des mois de retard, trois études d’impact à ce sujet alors que les consommateurs européens sont de plus en plus en demande de transparence et de traçabilité. Près de la moitié d’entre eux entendent ainsi pouvoir exercer une préférence nationale ou locale, selon les études réalisées. En matière de « viandes mineures » (cheval, lapin et gibier), la Commission recommande d’introduire « l’étiquetage obligatoire du pays d’origine pour les viandes mineures non transformées et pré-emballées, jugeant les surcoûts négligeables ».

Les auteurs du rapport relèvent un « intérêt accru et généralisé pour l’origine de la viande de cheval », après le scandale des lasagnes au cheval, suivi de plusieurs affaires de fraudes dans les abattoirs équins. Pour le lait et les produits laitiers, les denrées alimentaires non transformées, les produits comprenant un seul ingrédient et les ingrédients constituant plus de 50 % d’une denrée alimentaire, la Commission prône, en revanche, d’en rester à l’étiquetage volontaire, écartant tout schéma obligatoire ou une harmonisation européenne. Elle défend cette option, qui est également celle de l’industrie, en invoquant la complexité des filières alimentaires, la multiplicité des sources d’approvisionnement et les surcoûts à prévoir. Or, à l’échelle européenne, les consommateurs ne sont pas prêts à payer davantage, estime-t-elle, tout en relevant de grandes disparités entre pays.

Avec un chiffre d’affaires annuel de plus d’un milliard d’euros, le secteur des denrées alimentaires et des boissons est le principal employeur de l’UE, avec 4,2 millions de personnes, selon ces rapports. L’exécutif européen avait également écarté en 2014 l’option d’un étiquetage obligatoire de l’origine des viandes transformées, en invoquant là aussi coût et complexité. Le Parlement européen et les organisations de consommateurs lui ont demandé de revenir sur décision, sans effet jusqu’ici.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Refugee Food Festival revient pour une deuxième édition à Nice

12.06.24
Parmi les 11 autres villes de France et de Suisse où l’association posera ses valises, c’est de l’édition qui aura lieu au soleil du 12 au 16 juin dont on voulait vous parler.

En continu

7ème édition à Albi de #Bon, le festival ludique, festif, gourmand mais aussi pédagogique

29.05.24
C’est dans le Sud-Ouest de la France, à Albi, qu’on retrouvera les 6,7 et 8 juin le Festival #Bon - Ramène tes parents à destination des enfants curieux d’en apprendre plus sur le manger bien et bon.