En continu brève

Le numéro un mondial du lait Lactalis: un géant très discret

par AFP
27.07.15

La structure est restée familiale, son siège installé dans la campagne près de Laval. Mais la PME de Mayenne devenue le géant mondial du lait Lactalis, dans le collimateur des éleveurs lundi, tient plus que tout à la discrétion L’entreprise fondée par André Besnier en 1933 à Laval, toujours dirigée par ses descendants, affiche sur son site internet un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros en 2013 et 200 sites industriels dans 37 pays (70 pays selon une enquête de L’Expansion en mai 2015), traitant une collecte globale de 14,6 milliards de litres de lait. En France, ils sont plus de 15.600 à travailler pour lui et 61.000 dans le monde avec un chiffre d’affaires réalisé à 60% en Europe, 18% en Amérique et 21% entre l’Afrique, l’Asie ou la Russie (avant l’embargo de 2014). Outre ses marques emblématiques de lait de consommation (Lactel), de fromages ou de beurre (Bridel, Président, Lanquetot, Roquefort Société…) Lactalis a mis la main en 2011 lors d’une OPA hostile sur la puissance italienne de l’agroalimentaire Parmalat.

PDG à la limite de la paranoïa

Sans contact avec la presse ni même les pouvoirs publics, inconnu des salariés qui jurent ne « même pas connaître sa tête », l’actuel PDG Emmanuel Besnier est « à la limite de la paranoïa« , estime L’Expansion: le magazine relate même qu’il assiste aux rencontres du Stade Lavallois, le club de foot de la ville qu’il finance, « depuis sa loge derrière des vitres fumées« . Officiellement les conflits sociaux sont rares au sein du groupe. Même si les plus anciens se souviennent qu’en 1982, le PDG d’alors avait envoyé une centaine de gros bras conduits par un ancien para pour mettre un terme à une grève dans une usine de camemberts du Calvados… Parler des produits, pas des hommes, semble être la devise du groupe. Et encore, avec modération. « Il y a chez eux (les Besnier, NDLR) une forme d’humilité poussée à l’extrême qui tangente avec l’orgueil« , juge le député européen, élu de Mayenne, Jean Arthuis. Chez les éleveurs, qui se sont mobilisés par centaines lundi pour bloquer les accès au siège de Laval, le sentiment est mêlé, explique-t-on à la fédération des producteurs de lait (FNPL): « fiers de livrer le numéro un mondial« , et « dégoûtés » par ce géant, qui « respecte le moins les contrats et les engagements« . La FNPL a d’ailleurs soutenu 500 producteurs de lait de Normandie, qui ont lancé cet hiver une action de groupe contre Lactalis pour non-respect du contrat. Lactalis avait alors fait savoir aux fautifs que leur hostilité « serait lourde de conséquences ». L’affaire a donné lieu depuis à une médiation. Lactalis a été par ailleurs été condamné – avec 10 autres groupes – en mars pour entente illicite sur les prix et appels d’offres dans l’affaire dite du « cartel des yaourts« . L’appel est en cours.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu Guide brève

Pour ne plus avoir à choisir entre poussette et fourchette, le Fooding Kids vous guide

29.02.24
Le Fooding a encore frappé avec une nouvelle rubrique : le Fooding Kids.

En continu

Refugee Food organise un ragoût solidaire pour 200 personnes

01.12.23
Lundi 18 décembre, Refugee Food organise un ragoût solidaire entre 19h30 et 22h30 à Ground Control, dans le 12ème arrondissement de Paris.

En continu

Refugee Food Festival revient pour une deuxième édition à Nice

12.06.24
Parmi les 11 autres villes de France et de Suisse où l’association posera ses valises, c’est de l’édition qui aura lieu au soleil du 12 au 16 juin dont on voulait vous parler.