Portrait Philosophie

Le goût comme objet philosophique ? avec Olivier Assouly

08.02.21

Aujourd’hui, nous discutons avec Olivier Assouly, Professeur de philosophie et responsable de la recherche à l’Institut français de la mode à Paris. Et c’est de goût dont nous allons parler.


Olivier Assouly concentre ses travaux sur la production symbolique des normes du goût, au sens social, idéologique, politique mais surtout gustatif et esthétique.  Il est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages sur le sujet et notamment l’ouvrage collectif Goûts à vendre. Essais sur la captation esthétique (IFM/Regard, 2007), Le capitalisme esthétique. Essai sur l’industrialisation du goût (Cerf, 2008), Les nourritures de Jean-Jacques Rousseau. Cuisine, goût et appétit (Garnier, 2016) et plus récemment Philosophie du goût. Manger, digérer et jouir. (Pocket, 2019).


Pour compléter les thèmes abordés par l’exposition À table ! Le repas tout un art, et s’interroger sur des questions actuelles liées à la gastronomie, la nutrition, la biodiversité ou les arts de la table, Sèvres – Manufacture et Musée nationaux a concocté avec Alimentation Générale une programmation de rencontres et d’ateliers en ligne qui programme invite cuisiniers, designers, artisans, historiens et scientifiques à échanger sur le sujet.


Découvrez l’exposition en ligne

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Portrait

Les clés du succès de Pourdebon, la place de marché en ligne

03.04.24
On avait déjà réalisé une courte vidéo à leur sujet à l’occasion du lancement de leur pop-up store éphémère… En novembre 2018. Cinq ans plus tard, on a rencontré Nicolas Machard, le Directeur général de Pourdebon dans ses nouveaux...

Portrait Le vigneron du mois

Margaux, vous connaissez, mais l’île Margaux ?

Passées les somptueuses et luxueuses allées qui mènent au célèbre Château Margaux on emprunte l’allée menant à l’île Margaux où Pierre Favarel fait un vin d'exception dans un environnement unique, hors du temps.

Portrait Le vigneron / la vigneronne du mois

Thama Sakuma et Bruno Trigueiro, la reconversion XXL

29.01.24
Comment deux jeunes architectes brésiliens animés par un besoin viscéral de reconnexion à la nature, sont-ils passés de São Paulo 22 millions d'habitants à Puimisson 1044 habitants pour y faire un vin magnifique ? L'histoire est passionnante.