En continu Egalim

Loi alimentation: les agriculteurs bénéficieront d’une hausse des prix

par AFP
27.03.19

Le patron de Système U estime que les agriculteurs bénéficieront concrètement « dans 3 ou 4 mois » du relèvement des prix résultant des négociations commerciales 2019, les premières depuis le vote de la loi Alimentation.

« Il y a quand même un avant et un après » loi Alimentation, a déclaré mercredi Dominique Schelcher sur France inter. Système U « a accepté un certain nombre de hausses de prix quand nous avions la certitude que ce prix allait rejaillir dans la cour de la ferme, pour l’agriculteur« . « Ces prix, résultat des négociations 2019, arrivent maintenant dans les magasins et dans nos tarifs: donc c’est maintenant que les agriculteurs sur le lait, sur la pomme de terre, sur un certain nombre de produits, vont voir concrètement que les lignes ont bougé« , a assuré le patron de Système U. Dans « trois ou quatre mois, on pourra mesurer que la hausse d’un certain nombre de produits bénéficiera directement aux agriculteurs« , a poursuivi M. Schelcher.

Par ailleurs, l’Assemblée a voté mardi en faveur de la création d’une commission d’enquête relative aux « pratiques de la grande distribution et de leurs groupements dans leurs relations commerciales avec les fournisseurs ». Il s’agit pour les parlementaires de vérifier les effets de la « loi Alimentation », promulguée en octobre, qui vise en particulier à rétablir l’équilibre des relations commerciales entre producteurs et grande distribution pour redonner du revenu aux agriculteurs. « Il est prévu que tous les distributeurs soient auditionnés, nous irons. Système U n’a rien à cacher, moi j’irai en toute transparence« , a affirmé le PDG de l’enseigne, jugeant « normal à un moment qu’on mesure nos actes, qu’on les vérifie et qu’on nous mette devant nos responsabilités« .

La France compte 450.000 agriculteurs, plus de 17.500 entreprises agroalimentaires et seulement 4 centrales d’achat, dont celle, commune à Système U et Carrefour. La centrale Carrefour-Systeme U négocie « uniquement » avec « 70 multinationales face auxquelles Système U est trop petit« , a indiqué M. Schelcher. « Les PME françaises, les petites entreprises, on continue à discuter avec elles en direct et à trouver des partenariats et des positions d’équilibre« . Quant au souhait exprimé mi-mars par Michel-Edouard Leclerc, patron du concurrent E. Leclerc, de voir supprimée la TVA sur les produits bio, « c’est une très mauvaise idée« , a jugé M. Schelcher. « Personnellement je suis totalement contre: le sujet du bio aujourd’hui, c’est de consolider un approvisionnement de qualité français, alors que ce bio monte en puissance« , a-t-il poursuivi. « Brader le bio aujourd’hui serait la plus grande erreur au moment où la filière a besoin de se consolider« , a-t-il conclu.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Refugee Food Festival revient pour une deuxième édition à Nice

12.06.24
Parmi les 11 autres villes de France et de Suisse où l’association posera ses valises, c’est de l’édition qui aura lieu au soleil du 12 au 16 juin dont on voulait vous parler.

En continu Cinéma

Projection-débat avec le réalisateur de “La ferme des Bertrand” au cinéma Le Méliès de Montreuil

25.01.24
Grand succès du Fipadoc, "La ferme des Bertrand" de Gilles Perret en projection-débat avant sa sortie en salle le 31 janvier