En continu brève

Des agriculteurs murent la permanence de Marisol Touraine

par AFP
06.11.15

Des agriculteurs ont muré jeudi soir la permanence parlementaire à Montbazon (Indre-et-Loire) de Marisol Touraine, ministre de la Santé, pour protester contre la validation par le gouvernement du plan Ecophyto 2, a-t-on appris auprès des organisateurs de la manifestation et de la gendarmerie. Une trentaine d’agriculteurs (une vingtaine, selon la gendarmerie) ont muré la permanence utilisée actuellement par M. Jean-Marie Beffara, qui a remplacé Mme Touraine à l’Assemblée. Une patrouille de gendarmerie a surpris les manifestants « par hasard », a indiqué l’officier à l’AFP. Aucun incident n’a été rapporté par manifestants et gendarmes. Le plan Ecophyto 2 « est validé sans évaluation des conséquences sur les exploitations agricoles alors que, le 3 septembre dernier, le Premier ministre avait annoncé en réponse à la mobilisation FNSEA/JA un moratoire sur les normes », s’est indigné auprès de l’AFP M. Dominique Malagu, président de la FDSEA d’Indre-et-Loire à l’origine de cette manifestation avec les Jeunes agriculteurs (JA) du département. Selon M. Malagu, M. Manuel Valls avait promis qu' »aucune nouvelle réglementation ne devait s’ajouter à celles européennes d’ici février 2016, le temps de mettre en place de nouvelles méthodes de décision, en particulier en mesurant les impacts sur la compétitivité de notre agriculture ».

« Aujourd’hui le gouvernement valide le plan Ecophyto n°2, sans que les engagements pris n’aient été mis en oeuvre !« , a dénoncé M. Malagu, joint par téléphone. « La FNSEA et l’UDSEA ne sont pas +pro-phyto+ (pro-pesticides, ndlr). Nous demandons juste que ce plan Ecophyto 2 intègre de toute urgence le cadre des réflexions ouvertes le 3 septembre en vue de simplifier les normes agricoles en France et d’en assurer la pertinence« , ont indiqué la FDSEA et les JA d’Indre-et-Loire dans un communiqué. « Plus largement, c’est la question de la valeur de la parole du Premier ministre, de la crédibilité de l’Etat qui est en cause. Nous disons halte aux obsessions idéologiques, halte au réglementarisme narcissique, tueurs d’activité et de compétitivité pour les paysans. Le Premier Ministre doit faire respecter sa parole », concluent les deux organisations. Le plan Ecophyto 2, dont l’objectif est de diminuer le recours aux pesticides de 50% d’ici à 2025, sera doté d’un budget de 70 millions d’euros par an, issu de la redevance pour pollutions diffuses. Les modalités des certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP), mesure contraignante pour les distributeurs de pesticides que le nouveau gouvernement entend expérimenter dans le cadre du plan Ecophyto 2, seront connues d’ici la fin de l’année, a annoncé mercredi le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...

En continu Événement

Qu’est-ce qui est jeudi, à Paris, avec gastronomie, bistronomie et bonne ambiance garantie ? Le Food Market de Belleville!

15.11.23
Qu'est-ce qui est jeudi, à Paris, avec gastronomie, bistronomie et bonne ambiance garantie ? Le Food Market de Belleville!

En continu Rendez-vous

Rencontres de Gallica : Vigne et vin

27.11.23
Cette séance des « Rencontres de Gallica » propose de montrer la place majeure de la viticulture dans la société française, à travers des sélections de documents dédiés à la vigne et au vin.