Chronique Politique

Didier Guillaume parie sur les jeunes pour faire son job!

Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a exprimé mardi sa volonté d’enrayer la baisse de fréquentation des établissements d’enseignement agricole et de « former plus de jeunes », en mettant la charrue avant les boeufs.

« La première ambition, c’est former plus de jeunes« , a déclaré le ministre, auditionné par la commission culture, éducation et communication du Sénat. « Aujourd’hui l’enseignement agricole, d’année en année, il y a de moins en moins de jeunes qui s’y inscrivent, peut-être parce qu’ils manquent de communication« , a estimé M. Guillaume, pour qui « il faut mieux communiquer » et améliorer l’orientation, en lien avec le ministère de l’Éducation nationale.

Mais communiquer quoi au juste? Que quand vous aurez fini vos études vous pouvez espérer un SMIC horaire à 5€? Qu’au moins une fois par an il faudra vous organiser pour manifester? Que vous aurez fatalement un confrère pas très loin qui se suicidera? Amis Conseillers d’orientation, bon courage!

« Nous aurons réussi notre mandature si, à la fin du quinquennat, il y a plus d’élèves qui vont dans les formations agricoles, parce que s’il y a plus d’élèves, ils seront plus en phase avec la société et on pourra transformer notre modèle agricole pour s’adapter aux nouvelles attentes« , a estimé le ministre avouant ainsi l’impossibilité de changer le système pour susciter des vocations et non l’inverse.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Chronique

Lettre d’info n°6 – Le gros souper

22.12.23
Alors cette semaine, on vous a concocté une lettre un peu plus dense que d'habitude, un peu comme un gros souper du réveillon ou un menu dégustation !

Chronique IDÉES

Les 10 cadeaux de Noël de la rédaction

16.12.23
C'est chaque année la même chose : trouver que mettre au pied du sapin. Mais si on écarte la mandarine et la paire de chaussette - ce qui n'est déjà pas mal, en ces temps de restrictions budgétaires -...

Chronique

Lettre n°9 – Exception agricole, rien n’a vraiment changé !

13.02.24
En pleine crise agricole, nous avons ressorti une chronique sur l'exception agricole selon Michel Serres qui date de 2017, et où l'on constate que rien n'a vraiment bougé. Nous avons également remonté notre dossier spécial avec la Fondation Michel...