Chronique Politique

Didier Guillaume au SIAL, la communication du monde d’avant

22.10.18

Décidément, Emmanuel Macron n’a pas de chance avec la communication. Et ce n’est pas Didier Guillaume, son nouveau Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, qui va améliorer les choses avec ses méthodes d’un autre siècle.

On passera gentiment sur la faute de débutant qui vous colle aux baskets pendant tout un mandat comme un sale chewing-gum. Didier Guillaume croit qu’il faut attendre les validations scientifiques pour agir dans les situations dramatiques. Fort heureusement pour l’humanité, des politiques plus avisés que lui ont évité bien des tragédies en inversant cette temporalité.

Plus profondément ancrée dans une culture d’un autre siècle est sa prestation d’hier à l’occasion de l’inauguration du Salon International de l’Alimentation (SIAL). Arrivé avec trois heures de retard, le Ministre va d’abord produire de l’image type 1964, inauguration du premier Salon de l’agriculture, en coupant un ruban tricolore avec des ciseaux présentés à lui sur un coussin rouge. Reprise dans les réseaux sociaux? Une, le compte de son Ministère! Suit un discours avec pupitre, lu comme il se doit, où l’on sent l’homme très habité par son sujet.

Et puis, grande nouveauté cette année au SIAL, le Ministre ne passe pas au stand SIAL Innovation, de loin le plus visité. Vous me direz, l’audimat ne peut être le seul critère de choix d’un Ministre. Mais là n’est pas la question. L’alimentation et l’agriculture montrent au SIAL Innovation que les choses sont entrain de changer radicalement, non pas par effet de mode, mais par tendance lourde qu’un Ministre nouvellement nommé se devrait normalement de creuser. Longs échanges avec ces acteurs là? Rien. Passage au stand des start-up où nombre d’innovateurs de moins de 25 ans créent des projets inspirants? Non plus. Le prix européen Ecotrophelia « The food innovation laboratory », passage obligé d’un Ministre de l’alimentation français en 2018? Certainement, mais pas pour Didier Guillaume qui produirait sans doute trop de « like ».

On se surprend à imaginer dans ces circonstances la déambulation d’un Emmanuel Macron qui aurait probablement sillonné systématiquement et avec gourmandise toutes ces allées. Puisse-t-il rapidement donner d’urgence quelques cours de première année de communication à son Ministre. On l’en remercie d’avance au nom de toutes ces entreprises qui travaillent formidablement pour produire une alimentation saine, accessible et bonne pour la planète.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Chronique Édito

Lettre d’info N°5 – La cuisine, ça rassemble

15.12.23
Cette semaine, on vous amène pour une sorte de tour du monde. De la France à Corée du Sud, la cuisine, ça rassemble !

Chronique La vraie fausse légende

La Quiche Lorraine

26.11.23
Mais pourquoi donc la quiche est-elle Lorraine ? Et les lardons font-ils partie de la recette ? Ci-après toutes les réponses à ces questions existentielles.

Chronique Edito

Lettre d’info n°1 – Back

24.10.23
L’an dernier, un artiste que l’on aime particulièrement, Chilly Gonzales chantait Music is back sur des notes de piano déjantées. Et c’est, de façon tout aussi rythmée, que l’on aimerait vous dire qu’on est BACK et que vous pourrez...