Analyse UN OEIL SUR LE MONDE

Brésil: le numéro un mondial de la viande lâché par un important fonds d’investissement

29.07.20

Le fonds d’investissement Nordea Asset Management a annoncé mardi s’être retiré du capital de l’entreprise brésilienne JBS, numéro un mondial de la viande, accusée d’être liée à la déforestation en Amazonie.

La participation dans la société brésilienne était évaluée à environ 40 millions d’euros. Basé à Helsinki, ce fonds gérant 230 milliards d’euros fait partie du groupe Nordea, le plus grand groupe financier d’Europe du Nord. Il a expliqué que la décision avait été prise par son « comité d’investissements responsables » dès le début du mois. Mais cette décision a été annoncée au lendemain de la publication d’une enquête d’un consortium de médias d’investigation accusant JBS de prendre part au « blanchiment de bétail » issu de fermes qui n’ont pas le droit d’exporter leur viande en raison de la déforestation.

Gestion hasardeuse de foyers de contamination de Covid-19

Cette enquête a montré des chauffeurs de camions portant des uniformes avec des logos de JBS transporter des bovins issus d’une de ces fermes vers une autre « propre », non frappée par ces interdictions. « Après une période d’engagement auprès de cette entreprise, nous n’avons pas obtenu la réponse attendue face à de nombreux problèmes« , a expliqué Eric Pedersen, chef du département des investissements responsables de Nordea, dans un communiqué. La gestion hasardeuse de foyers de contamination de Covid-19 dans les abattoirs de JBS et des scandales récents de corruption ont également pesé dans cette décision, a souligné le fonds d’investissement.

Une décision qui s’applique non seulement aux fonds « ESG » (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance), mais à tous les produits de Nordea. Dans un communiqué envoyé à l’AFP, JBS dit « regretter le fait de ne pas avoir été approché par le fonds en question pour pouvoir lui présenter ses mesures montrant son engagement en faveur de la transparence et du développement durable ». Nordea Asset Management est un des 29 fonds d’investissement pesant ensemble 4.000 milliards de dollars qui ont réclamé le mois dernier des changements dans la politique environnementale du gouvernement du président d’extrême droite Jair Bolsonaro. La déforestation et les feux de forêt en Amazonie ont augmenté fortement depuis son arrivée au pouvoir, il y a un an et demi.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Analyse

Le quotidien anglais The Guardian se penche sur Tastilux, le vrai goût du poulet sans poulet

22.01.24
Un Oeil sur le monde (#5) qui parle des substituts à la viande, et notamment de Tastilux, une technologie australienne qui permettrait d’imiter son goût à la perfection.

Analyse

La fabrication du kimchi pour l’hiver, la grande réunion familiale des sud-coréens

12.12.23
La réalisation du fameux kimchi, l’aliment fermenté à base de choux est une pratique ancestrale qui reste un marqueur important de la culture alimentaire Sud-Coréenne.

Analyse Brésil

Brésil: malgré le coronavirus, l’insolente santé de l’agronégoce

12.08.20
"Une fois la pandémie passée, je pars en vacances en Europe!", lance Rodrigo Pozzobon, ingénieur agronome dans l'Etat brésilien du Mato Grosso (centre-ouest) où l'agronégoce affiche une santé insolente, stimulée par la forte demande chinoise.