Hospitalité Carnet de route

Cantine à l’équilibre acido-basique

04.08.14

Nous sommes arrivés assez tard à Rouen, une ville assez étendue. Lucas et Hélène nous ont accueillis avec enthousiasme. Lui, passait l’agrégation de philosophie l’année prochaine et elle, était prof de français. Lucas nous a parlé d’une cantine associative, rue Eau de Robec que nous avons décidé d’aller voir.

En entrant dans la cantine « Faites le vous-même », Marie nous a invité à laisser nos sacs sous l’escalier, prendre un café, installer le resto comme on voulait, comme ça faisait joli. Elle s’occupait de la cuisine. On a installé les bancs, les tables, mis la terrasse, puis on s’est glissés dans la cuisine et on lui a filé un coup de main pour préparer ses petits plats tout en discutant sur ce qu’elle faisait, ce qu’on faisait, de l’équilibre acido-basique dans l’alimentation et ce genre de choses. On a finalement mangé là, dans la cantine, dans une ambiance très agréable, avec un papa et sa fille, deux petites vieilles très en forme, des gens et d’autres. Au menu, carottes à l’orange et houmous en entrée, puis méli mélo de viande et assiette végétarienne composée de courgettes, poivrons, endives braisées, sauce au poivre champignons, patate. A la fin du service, nous avons un peu discuté avec Marie. Elle est cantinière et elle s’occupe de la cantine. Elle nous explique qu’il existe deux associations : « l’une d’elle gère la cuisine et l’autre donne des cours avec des professionnels ». La cuisine est gérée par elle et les adhérents participent à la préparation des plats suivant leurs disponibilités. L’idée étant de promouvoir l’égalité  derrière les fourneaux, ici, pas de hiérarchie, pas de distinctions, tout le monde est chef! A long terme, le but est de créer un roulement entre les adhérents pour faire fonctionner la cantine qui a ouvert en mars.

En dehors de ses fonctions dans l’association, l’alimentation intéresse grandement Marie. Selon elle, on a commencé à ne plus bien manger en France quand on n’a plus pris le temps de manger. Elle nous explique qu’ « en France, on a tout, tout le temps, y compris quand ce n’est pas la saison. Mais bon, on a oublié … On ne se nourrit plus, on bouffe. Et en plus on ne sait plus faire ! ». Marie est intéressée par l’équilibre acido-basique. Quésaco ? Lors d’ingurgitation d’aliments, notre corps transforme ces aliments qui se répartissent dans notre organisme. Certains sont acides, d’autres alcalins. Les pâtes, le riz, la viande, les patates, le fromage sont acides et les légumes et les fruits sont alcalins. L’équilibre consiste à avoir dans son assiette 70% d’alcalin et 30% d’acide. Marie s’intéresse au rapport entre alimentation et santé : « Ces dernières décennies, de nouvelles maladies, se sont.développées. Les crucifères et les choux entre autres, stoppent la prolifération des cellules cancéreuses. » Selon elle, il y aurait beaucoup moins de cancers du sein au Japon car leur alimentation réduit les risques et le développement de la maladie. Elle aimerait bien que des chercheurs se penchent plus sérieusement sur le rapport entre la façon dont on se nourrit et les maladies que l’on développe. Pour elle, en tous cas, c’est clair, pour vivre plus longtemps en bonne santé, il faut réfléchir à ce qu’on met dans son assiette.

Lorsqu’on lui demande comment lui est venu l’envie de travailler en cuisine, elle nous répond qu’elle a toujours fait à manger pour les copains et « vu que tout le monde est mon copain, c’est vite vu ! ».

Retrouvez Marie en vidéo

Cantine associative – Faites le vous-même
Passage de la Petite-Horloge
192 Rue Eau de Robec
76000 Rouen
tél : +33 6 62 81 56 74

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Hospitalité En cuisine

Les recettes maison des chefs confinés

Confinés en pleine pandémie, leurs restaurants fermés, les grands cuisiniers savourent le plaisir du "fait maison" avec les fonds de placard, partageant leurs recettes au cours d'une émission télé ou sur les réseaux sociaux.

Hospitalité En voyage En voyage

De passage à Bristol

07.08.19
Nichée entre les Cotswolds et le Somerset dans le Sud-Ouest de l’Angleterre, à moins de deux heures de Londres en train, Bristol est décrite comme une des villes les plus agréables à vivre en Angleterre.

Hospitalité Reportage

« Quartier Libre », le joyeux espace alimentaire de la Goutte d’Or où le partage est un art de vivre

07.12.23
À la Goutte d'Or, quartier largement paupérisé et éminemment actif du XVIIIème arrondissement de Paris, Quartier Libre rassemble une diversité de personnes en nourrissant les corps et les âmes.