En continu brève

Le Groupe Flo toujours dans le rouge en 2015, fortement impacté par les attentats

par AFP
25.02.16

Groupe Flo, dont les brasseries et restaurants (Hippopotamus, Tablapizza) connaissent une baisse de fréquentation depuis plus de quatre ans, a aggravé en 2015 sa perte nette, à 51,5 millions d’euros, en partie à cause des attentats de janvier et novembre, qui ont coûté 10 millions d’euros. Le groupe de 300 restaurants, qui compte une nouvelle équipe de direction depuis septembre 2014, a enregistré un chiffre d’affaires en baisse de 6,1 à 294,6 millions d’euros, (-6.1% à périmètre comparable), l’enseigne la plus impactée étant Taverne de Maître Kanter (-17,1%), suivie de Bistro Romain (-14,5%), selon un communiqué. Ces deux enseignes doivent, à terme, être cédées, selon un plan de redressement sur quatre ans (2015-2019). Mais à ce jour, le groupe ne communique pas sur ces cessions.

Groupe Flo compte 25 établissements sous enseigne Taverne de Maître Kanter et 11 Bistro Romain. Les concessions, telles que le Cnit à la Défense, le Jardin des Plantes à Paris, s’en tirent en revanche mieux avec une baisse de -2,6% sur l’année mais de -10,1% au quatrième trimestre, en raison des attentats du 13 novembre. Selon Vincent Lemaître, PDG du groupe, interrogé par l’AFP, « l’impact des attentats sur l’année s’élève à 10 millions d’euros« . Les brasseries parisiennes, telles que Bofinger, le Vaudeville ou encore la Coupole, récemment rénovée, sont en baisse de 8,8% sur l’année et de 13,4% sur le quatrième trimestre. « Les brasseries ont été touchées par les attentats de janvier et elles sont restées sur une tendance négative, jusqu’aux attentats du 13 novembre après lesquels elles ont connu une baisse de -13,4% au quatrième trimestre« , explique à l’AFP Vincent Lemaître, PDG de Groupe Flo. « A fin 2014, les brasseries s’en sortaient, elles étaient entre -2 et +2% de chiffre d’affaires. La tendance a été fortement cassée après les attentats de janvier, la tendance s’est accentuée après le 13 novembre et nous sommes toujours en janvier-février à -10%, ça ne redécolle pas« , souligne M. Lemaître.

L’enseigne Hippopotamus, marque phare du groupe sur laquelle Groupe Flo se recentre, a pour sa part tiré son épingle du jeu en province, contrairement à Paris où « cela reste très difficile« , a précisé le PDG de l’un des leaders de la restauration commerciale servie à table. Cette enseigne enregistre une baisse de 4% sur l’année et de -5,8% au quatrième trimestre, grâce aux « actions commerciales engagées et au travail des équipes des restaurants« , écrit Groupe Flo. « Après une meilleure tenue du chiffre d’affaires au troisième trimestre, l’activité a été fortement impactée par les attentats parisiens du 13 novembre et on observe une baisse du chiffre d’affaires de – 9% au quatrième trimestre », explique le groupe, précisant que « ce sont les sites parisiens qui ont été particulièrement affectés, avec notamment un chiffre d’affaires pour le mois de décembre en recul de -18% pour Hippopotamus et de -14% pour les Brasseries« .

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Le Festival des Mets et des Mots à Villers-Cotterêt annonce une première édition prometteuse

11.04.24
À 50 minutes de Paris, le Château de Villers-Cotterêts accueillera le weekend du 19, 20 et 21 avril le Festival des Mets et des Mots, une coproduction signée Cité internationale de la langue française et Mission Française du Patrimoine...

En continu Rendez-vous

Rencontres de Gallica : Vigne et vin

27.11.23
Cette séance des « Rencontres de Gallica » propose de montrer la place majeure de la viticulture dans la société française, à travers des sélections de documents dédiés à la vigne et au vin.