En continu Projet de loi agriculture et alimentation

Le commerce de gros se dit « très inquiet »

28.05.18

Les commerçants en gros, qui livrent restaurateurs, prisons, hôpitaux, établissements scolaires et cantines d’entreprises, se sont dits lundi « très inquiets » quant au projet de loi agriculture et alimentation, en cours d’adoption et qu’ils décrivent comme un « texte écrit à la hussarde », aux objectifs irréalistes.

« Les discussions au Parlement ne sont pas terminées donc on espère que le texte en sera bénéficiaire mais pour l’instant, on est très inquiet« , a affirmé à l’AFP le directeur général de la CGI (Confédération du commerce de gros et international), Hugues Pouzin. Selon la CGI, autant les États généraux de l’Alimentation (EGA) avaient été « très réussis » et avaient conduit à de bonnes idées, autant « le projet de loi qui en a découlé n’apporte rien« . « C’est un texte écrit à la hussarde« , a déploré Cyril Galy-Dejean, en charge des relations institutionnelles à la CGI. Le texte « nous fixe des objectifs en veux-tu en voilà, difficiles à atteindre, tout en chargeant la barque sur le volet économique » et en ajoutant « de la paperasse » à des entreprises de taille moyenne qui n’en ont pas les moyens, a-t-il ajouté.

Ainsi, en ce qui concerne l’objectif du projet de loi, voté samedi, d’au moins 50% de produits bio dans la restauration collective d’ici 2022, la CGI l’estime « insoutenable économiquement« . « On nous dit de faire du bio mais au prix du conventionnel« , a expliqué M. Pouzin, rappelant que ses adhérents devaient passer par des appels d’offres pour obtenir ces marchés publics, et donc faire au moins cher. Avec cet objectif, le risque est d’aller « chercher le bio en Roumanie« , a-t-il prévenu. Les 120.000 entreprises adhérentes de la CGI, essentiellement des TPE et PME, et leur million de salariés, ont dégagé en 2017 un chiffre d’affaires de 790 milliards d’euros. Issue des EGA, la loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable » est actuellement en discussion à l’Assemblée nationale.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...

En continu Rendez-vous

Rencontres de Gallica : Vigne et vin

27.11.23
Cette séance des « Rencontres de Gallica » propose de montrer la place majeure de la viticulture dans la société française, à travers des sélections de documents dédiés à la vigne et au vin.