En continu brève

La Lituanie bannit les ventes de boissons énergisantes aux mineurs

01.11.14

La Lituanie interdit depuis ce samedi la vente de boissons énergisantes aux mineurs, affirmant être le premier pays au monde à prendre cette décision « révolutionnaire ».
« C’est une avancée révolutionnaire à l’échelle mondiale, nous n’avons trouvé aucun autre pays qui eût mis en place une mesure similaire« , a déclaré à l’AFP un haut responsable du ministère de la Santé, Almantas Kranauskas.
« La plupart des pays se bornent à faire des recommandations. Nous sommes les premiers » à aller plus loin, a-t-il ajouté.

Une loi adoptée en mai dernier et entrée en vigueur samedi punit la vente de boissons énergisantes aux jeunes par une amende pouvant atteindre 116 euros.
Selon une enquête récente, un écolier lituanien sur dix consomme des boissons énergisantes au moins une fois par semaine, a encore dit Kranauskas.
Des niveaux élevés de taurine et de caféine dans certaines de ces boissons peuvent conduire à l’hyperactivité et à l’accoutumance, a-t-il relevé, et selon certains chercheurs ils peuvent encourager la toxicomanie.
Maxima, la principale chaîne de supermarchés dans ce pays de trois millions d’habitants, a annoncé qu’elle rendrait ces produits « moins visibles » et mettrait en place une surveillance et des panneaux d’avertissement pour faire respecter la nouvelle loi.
« Malgré les difficultés que cela présente pour le commerce, nous comprenons l’importance de ces mesures« , a déclaré à l’AFP la porte-parole de Maxima, Mme Renata Saulyte.

Les critiques de la loi pensent que le problème est exagéré et que l’interdiction ne fait qu’alourdir les contraintes administratives.
« La solution apportée à ce problème inexistant n’aboutit qu’à faire perdre le temps aux hommes d’affaires et aux administrations publiques« , estime Remigijus Senavaitis, de l’Institut lituanien du marché libre, dans une déclaration à l’AFP.
La loi lituanienne entre en vigueur peu de temps après un procès intenté aux Etats-Unis pour publicité mensongère au producteur autrichien de Red Bull.
Selon un cabinet d’avocats de New York, ce dernier a accepté de payer 13 millions de dollars aux plaignants qui lui reprochaient d’affirmer que sa boisson améliore les performances physiques, la concentration et la rapidité de réaction.
L’Arabie saoudite a interdit en mars dernier la publicité pour les boissons énergisantes et les a bannies des écoles et des stades. L’Association médicale américaine a appelé l’année dernière à l’interdiction de leurs ventes aux enfants et mineurs.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...

En continu

Refugee Food Festival revient pour une deuxième édition à Nice

12.06.24
Parmi les 11 autres villes de France et de Suisse où l’association posera ses valises, c’est de l’édition qui aura lieu au soleil du 12 au 16 juin dont on voulait vous parler.