En continu brève

Il existe un Coca et un Nutella pour les pauvres!

par AFP
28.02.17

La Hongrie et la Slovaquie ont fait inscrire à l’ordre du jour de l’Union européenne la question du « double standard pour la qualité des denrées alimentaires », dénonçant les différences de qualité de certains produits de marque selon les pays où ils sont commercialisés. Budapest « attend de l’UE qu’elle se penche sur le problème et élabore des solutions légales de façon à ce que les consommateurs en Hongrie, en Slovaquie, en Autriche et en Allemagne puisse obtenir la même qualité d’une marque donnée », a indiqué lundi le ministère hongrois de l’Agriculture.

La question a été mise à l’ordre du jour du prochain conseil des ministres européens de l’Agriculture et de la Pêche, le 6 mars, selon le site de l’UE. Cette initiative intervient après qu’une étude de l’autorité hongroise de sécurité alimentaire (Nebih) portant sur 24 marques de géants de l’agroalimentaire comme Unilever ou Nestlé a établi des disparités de qualité entre les produits commercialisés en Hongrie et en Autriche voisine. Parmi les différences relevées, l’autorité hongroise a noté que le chocolat Ferrero et la pâte à tartiner Nutella sont « moins crémeux » en Hongrie qu’en Autriche. Le Coca-Cola est « moins riche, moins complexe » en Hongrie alors que le Nesquick de Nestlé est « plus harmonieux et intense » en Autriche. Des sachets de soupe Knorr d’Unilever contiennent 20% de produit en moins en Hongrie et sa sauce carbonara ne comporte aucun produit fromager en Hongrie, contre trois en Autriche. La réglementation européenne ne sanctionne pas de telles disparités au sein de l’UE, a déploré le ministère de l’Agriculture hongrois dans un communiqué. Il y a quelques jours, un porte-parole du Premier ministre hongrois Viktor Orban, Janos Lazar, avait accusé « les sociétés dominant la vente alimentaire au détail » de « vendre des sous-produits en Hongrie ». Budapest a annoncé avoir lancé une nouvelle inspection, portant cette fois-ci sur 100 produits de marques identiques vendus en Hongrie et dans d’autres pays.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Face à une augmentation sans précédent de la précarité alimentaire, Ministère, banques alimentaires et industriels s’organisent

17.11.23
Le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a réuni les grands acteurs de l’aide alimentaire et sept entreprises de l'agroalimentaire pour proposer des solutions à l'augmentation de la précarité alimentaire.

En continu Rendez-vous

Rencontres de Gallica : Vigne et vin

27.11.23
Cette séance des « Rencontres de Gallica » propose de montrer la place majeure de la viticulture dans la société française, à travers des sélections de documents dédiés à la vigne et au vin.

En continu

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts