En continu brève

Hong Kong inquiet après un scandale à l’huile frelatée à Taïwan

08.09.14

Les autorités sanitaires de Hong Kong effectuaient des prélèvements lundi dans les rayons des supermarchés de l’ancienne colonie britannique pour déterminer l’éventuelle présence d’huile frelatée provenant d’une usine de Taïwan au coeur d’un scandale alimentaire.

D’après les autorités taïwanaises, une usine locale a illégalement mélangé de l’huile recyclée à de l’huile de saindoux pour la revendre ensuite à un leader taïwanais de la production d’huiles alimentaires, Chang Guann Co. Le propriétaire de l’usine, Kuo Lieh-chen, a été arrêté et placé en détention provisoire dans le cadre de cette affaire au cours du weekend.

Au total, Chang Guann Co a acheté à cette usine 243 tonnes d’huiles usagées, provenant de friteuses et même de collecteurs de graisse pour la mélanger à de l’huile de saindoux. L’huile ainsi obtenue a été renvendue à au moins 900 restaurants et boulangeries de Taïwan et Chang Guann Co s’est excusé auprès des consommateurs, déclarant qu’il ignorait la provenance des matières grasses en cause. Les autorités hongkongaises tentent désormais de déterminer si des produits à base d’huile frelatée se sont retrouvés dans les rayons des magasins du territoire sous administration chinoise, certaines entreprises agroalimentaires s’étant fourni chez Chang Guann. Maxim’s Cakes, une chaîne de boulangeries très populaires à Hong Kong a ainsi retiré par mesure de précaution de ses magasins des petis gâteaux à base d’ananas.

Le département hongkongais de l’alimentation et de l’hygiène environnementale procédait à des prélèvements à des fins d’analyses.
« L’enquête se poursuit« , a déclaré Philip Ho, un de ses responsables à la radio locale RTHK. « Quand nous avons pris connaissance du problème, nous avons tenté de contacté les entreprises agroalimentaires telles que les importateurs et les boulangeries« . Une porte-parole du Bureau chargé de la sécurité alimentaire a déclaré que des tests étaient en train d’être réalisés par exemple sur les gâteaux de lune, patisseries traditionnellement consommées durant le festival de la mi-automne aussi appelée fête de la lune célébré ces jours-ci en Chine. Des prélèvements sont également effectués sur « l’huile de cuisine, les boulangeries, les fabricants de dim sum (petits mets de la cuisine cantonaise, ndlr) et les échoppes vendant de la nourriture taïwanaise, » a ajouté la porte-parole. Il s’agit du second scandale alimentaire à toucher Hong Kong depuis le début de l’été. En juillet, la chaîne américaine de restauration rapide McDonald’s avait dû suspendre ses ventes de nuggets de poulet et plusieurs autres aliments après avoir admis s’être fournie auprès de la filiale chinoise d’un groupe américain au coeur d’un scandale de viande avariée.

Hong Kong, 8 sept 2014 (AFP) –

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

En continu

Refugee Food organise un ragoût solidaire pour 200 personnes

01.12.23
Lundi 18 décembre, Refugee Food organise un ragoût solidaire entre 19h30 et 22h30 à Ground Control, dans le 12ème arrondissement de Paris.