En continu brève

De timides signes de reprise pour la charcuterie française en 2014

par AFP
09.06.15

Les industriels français de la charcuterie ont connu un début de reprise en 2014 avec une légère augmentation de la production qui leur a permis de créer des emplois, mais certains indicateurs sont inquiétants comme le ralentissement de la consommation et celui des exportations. « Notre situation économique s’est globalement améliorée grâce à la baisse du prix des matières premières, ainsi qu’au crédit d’impôt (CICE) qui a amélioré les comptes« , a indiqué Robert Volut, président de la fédération FICT, à l’occasion du bilan annuel du secteur. Cependant « les prix des pièces de porc ont baissé car la production porcine européenne continue à croître, alors que la consommation a stagné (comme en Italie) ou baissé (en Allemagne et en Espagne)« , a-t-il expliqué.

Après avoir connu une année noire en 2013, le secteur de la charcuterie a vu sa production augmenter de 0,4% en 2014 sur un an. Sur dix ans, toutefois, la production a baissé de 5,1%. De la même manière, les industries charcutières et traiteurs ont connu un solde positif de 250 emplois en 2014, avec 33.760 employés en CDI, mais le secteur a perdu 3.800 emplois depuis 2009. Les achats de charcuterie pour consommation à domicile, qui représentent les trois quart de la production, sont stables, mais ont tendance à ralentir, avec une croissance de 0,4% en volume en 2014, comparée à une croissance moyenne de 1,5% en volume sur les 10 dernières années, selon la FICT. Ces achats représentent 8,5 milliards d’euros, en hausse de 1,4% sur un an.

Plus inquiétant, sur les quatre premiers mois de l’année 2014, « la consommation à domicile de charcuterie-salaison recule » de 1,9% en volume, constate la FICT. Par ailleurs, la concurrence de pays producteurs comme l’Italie et l’Espagne se fait sentir. En 2014, la pénétration de charcuteries étrangères s’est accru de 1,1 point à 13,3%, et les exportations des industriels français ont pour leur part reculé de 3,5% en volume, tant sur les pays de l’Union européenne (-2,9%) que sur les pays tiers (-6,4%).

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu Cinéma

Projection-débat avec le réalisateur de “La ferme des Bertrand” au cinéma Le Méliès de Montreuil

25.01.24
Grand succès du Fipadoc, "La ferme des Bertrand" de Gilles Perret en projection-débat avant sa sortie en salle le 31 janvier

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...