En continu Restauration collective

Compass va supprimer jusqu’à 4.000 emplois, environ 0,5% de ses effectifs

par AFP
26.11.19

Le géant de la restauration collective Compass va supprimer « environ 0,5% » de ses effectifs, essentiellement en Europe, pour répondre à la « faiblesse dans certains marchés clé comme l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni« , a indiqué à l’AFP un porte-parole mardi.

Il a précisé que le nombre total « ne dépassera pas 4.000 personnes » sur un total de 600.000 personnes employées dans le monde. Le groupe a expliqué dans un communiqué mardi qu’il allait prendre des « mesures rapides » pour s’assurer qu’il a « le modèle d’emploi avec une taille adaptée » à un « environnement macroéconomique » caractérisé par « un moral des consommateurs en baisse » en Europe.

Plusieurs clients importants notamment dans l’industrie manufacturière et automobile ou dans la finance « licencient, ce qui se traduit par « moins de gens dans les cantines ». Ces mesures vont coûter 300 millions de livres (350 millions d’euros) sur deux ans, dont 190 millions sur l’exercice 2019. Les suppressions de postes seront tempérées par des départs naturels ou des redéploiements, a précisé ce porte-parole, expliquant que les détails de cette restructuration n’étaient pas encore finalisés.

Ces coupes dans les effectifs seront réparties à travers l’Europe, avec notamment « quelques centaines en France et au Royaume-Uni ». Compass, grand concurrent du français Sodexo, se félicite par ailleurs d’une « nouvelle année solide » avec une progression de 6,4% de son chiffre d’affaires à 24,9 milliards de livres pour l’exercice décalé 2019, tirée par la vigueur des activités en Amérique du nord et avec une « bonne croissance dans nos activités européennes dans la défense, les sports et les loisirs au Royaume-Uni », qui « compense de faibles volumes dans l’industrie ».

Dans le reste du monde, les recettes ont progressé de 4,3%, tirées par la Turquie, l’Inde et l’Amérique latine. Le bénéfice net part du groupe a toutefois reculé de 1,8% sur un an à 1,11 milliard de livres. « Nos prévisions pour 2020 sont positives mais nous restons prudents sur l’environnement macroéconomique en Europe », précise le directeur général Dominic Blakemore, cité dans le communiqué. Le groupe table sur une croissance du chiffre d’affaires organique de 4 à 6% pour le nouvel exercice.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu Rendez-vous

Rencontres de Gallica : Vigne et vin

27.11.23
Cette séance des « Rencontres de Gallica » propose de montrer la place majeure de la viticulture dans la société française, à travers des sélections de documents dédiés à la vigne et au vin.

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...

En continu

Médias et gastronomie au programme de la 19ème édition des Rencontres Rabelais

10.11.23
Intitulée « Médias et gastronomie, comment ça fonctionne ? », la dix-neuvième édition des Rencontres Rabelais se tiendront à Tours les 16 et 17 novembre prochains.