Culture food

Taking the country’s side : entre agriculture et architecture

12.05.23

Du 11 février au 21 mai, l’exposition Taking the country’s side prend ses quartiers à La Friche la Belle de Mai à Marseille. Un moment de réflexion sur le thème de l’agriculture urbaine.

Cette oeuvre didactique relate l’histoire de la relation entre Architecture et Agriculture et sa manière singulière de fabriquer le territoire. Conçue en 2019 par le philosophe Sébastien Marot pour la Triennale d’Architecture 2 de Lisbonne, elle a depuis été montrée à Lausanne en 2020 ainsi qu’à Bruxelles à l’automne 2022.

En mesurant les défis écologiques auxquelles notre monde est confronté, l’exposition Taking the country’s side entend susciter une réflexion – à la fois rétrospective et prospective – sur le lien étroit qui unit ces deux disciplines jumelles que sont l’agriculture et l’architecture, et sur leur divorce croissant depuis la révolution industrielle.

Grâce à un jeu historiographique de 32 cartes, d’une boussole réflexive, d’une grande frise chronologique et d’une série de vidéos, le public pourra d’une part, comprendre l’histoire des relations entre architecture et agriculture, et d’autre part, explorer les différentes possibilités d’actions existantes en faveur de la transition écologique. En outre, Taking the Country’s Side démontre efficacement que l’avenir ne se fait pas dans l’agriculture industrielle et dans l’économie de marché, mais plutôt dans des approches plus durables telles que la permaculture, l’écologie sociale ou encore l’agroforesterie.

« Cette exposition explore le lien entre l’agriculture et l’architecture, deux pratiques de domestication complémentaires qui ont émergé il y a environ 10 000 ans à la Révolution néolithique. En prenant acte de l’impasse environnementale actuelle, son hypothèse est qu’aucune réflexion sensée ne pourra se développer sur le futur de ces deux disciplines, tant qu’elles ne seront pas reconnectées et fondamentalement repensées en conjonction l’une avec l’autre. »

Sébastien Marot, commissaire de l’exposition

Photo Up magazine

L’exposition invite ainsi les architectes et tous ceux qui s’intéressent à l’habitat humain à quitter leur zone de confort métropolitaine, et à littéralement « prendre la clé des champs ».

En écho à cette proposition, Le Bureau des Guides du GR 2013 et la Cité de l’agriculture à l’initiative de l’exposition, proposent d’engager une vaste discussion sur l’avenir de nos territoires métropolitains par cinq journées thématiques, un programme de rencontres, d’interventions, d’ateliers et de marches, pour penser les terres communes de demain. Tout le programme à retrouver ici.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Culture food Initiatives +

Troisième remise des prix pour « Mieux Manger au Ciné », le jury a dû faire face à un afflux de produits innovants et gourmands

23.04.24
Hier soir au cinéma Le Louxor à Paris, la cérémonie de remise des  prix de la 3ème édition du concours « Mieux Manger au Ciné » a montré que l’idée mise en œuvre par des jeunes entrepreneurs de talent...

Culture food Québec, le temps des sucres

Le mystère Poutine

21.03.24
Nous sommes en 2024 et Poutine se vend encore en t-shirt dans différentes tailles et couleurs, en Russie sûrement pendant la récente campagne électorale, mais aussi au Québec. Question de genre évidemment, puisqu'il s'agit ici de LA Poutine, emblème...

Culture food Évènement

L’immense patrimoine gourmand numérisé de la Bibliothèque Nationale de France

21.05.24
Pour les chanceux férus de patrimoine gourmand qui seront à Paris le 28 mai prochain, il est urgent de vous inscrire à cette rencontre Gallica des plus appétissantes.