Culture food Culture Food

Un festival de couilles, et pourquoi pas?

04.09.18

On connaissait déjà le Roman de Chuck Palahniuk, « Le Festival de la couille et autres histoires vraies », et le Prix Couilles au Cul qui récompense le « courage artistique » au festival off de la bande dessinée d’Angoulême, mais pas le « Concours mondial de cuisine de testicules » en Serbie.

Illustrations de Tanuki par Utagawa Kuniyoshi

Rouleaux de printemps, ratatouille et curry très particuliers étaient donc au menu à un festival de cuisine en Serbie samedi, avec un ingrédient obligatoire : des testicules ! A vrai dire, c’était déjà la 15e édition, et ce festival étonnant attire chaque année des groupes de cuisiniers amateurs comme des chefs patentés, dans un coin bucolique du centre de la Serbie. Ils y installent des cuisines de fortune dans la forêt, avec des marmites pendues au-dessus de feux de bois, afin de concourir pour le premier prix. Les testicules cuisinés, de couleur grise avec une texture de rognons, pourraient en rebuter certains, mais les participants en vantent la saveur et les prétendues propriétés aphrodisiaques. « Il y a eu des combinaisons de saveurs vraiment intéressantes… le plat gagnant était super, vraiment fantastique », a ainsi jugé Philomena O’Brien, une Australienne membre du jury qui a départagé une vingtaine de concurrents.

Le créateur du festival, Ljubomir Erovic, auteur d’un livre de recettes intitulé « Cuisiner avec des couilles » (que l’on peut acheter en version ebook en ligne) affirme que manger des testicules augmente la libido des hommes, sujet de nombreuses allusions graveleuses durant la soirée. « C’est vraiment un festival aphrodisiaque », a-t-il dit à l’AFP, avant d’annoncer la victoire d’une équipe serbe, devant des Japonais et des Français. « C’était un vrai défi de faire de la gastronomie française avec des testicules », a déclaré Philippe, un Français qui tient un restaurant à Paris, présentant son menu en quatre plats comprenant des testicules de taureau au foie gras, et des testicules en chocolat pour dessert.

Alors, pour l’occasion, on se laisse tenter par une petite recette de valseuse glanée sur l’honorable site de l’Amicale du gras

La recette qui va avec le festival

Valseuses aux cèpes et en persillade

Vu sur : L'amicale du gras

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Culture food

Le caviar végétal de la cheffe Louise Boiron

La chaire ANCA met les petits plats dans les grands avec un dernier épisode sur Louise Boiron et son houmous de lentilles beluga, aussi appelé “caviar végétal”.

Culture food Festival

Il manquait aux festivals culinaires la richesse de tout un continent, Marseille a invité l’Afrique

08.03.24
La semaine dernière, Marseille accueillait la première édition des Rencontres des Cuisines africaines portée par Les Grandes Tables et Chefs In Africa. Deux journées intenses où plus de 70 acteurs ont partagé avec le public bonnes idées et bonnes...

Culture food Québec, le temps des sucres

Le mystère Poutine

21.03.24
Nous sommes en 2024 et Poutine se vend encore en t-shirt dans différentes tailles et couleurs, en Russie sûrement pendant la récente campagne électorale, mais aussi au Québec. Question de genre évidemment, puisqu'il s'agit ici de LA Poutine, emblème...