Culture food ÉVÉNEMENT

Étonnant festin à Clermont-Ferrand

17.09.19

Il faut bien l’avouer, Clermont-Ferrand n’est pas encore vraiment dans notre radar gastronomique et ses initiatives remarquables en matière d’alimentation ne nous ont pas sauté à la ligne éditoriale. Erreur de taille que nous allons désormais nous attacher à réparer, en commençant, dès ce week-end, avec un étonnant festin.

Clermont, sa cathédrale de Viollet-le-Duc, ses usines Michelin, son Festival du court-métrage, son Giscard qui n’a jamais eu sa ligne de TGV, son Jean-Louis Murat, ses équipes de basket féminine et de rugby masculin et, au loin, sa chaîne des Puys avec son Vulcania. Clermont-Ferrand a cette réputation de ne susciter que des engouements sporadiques, de n’être qu’une étape urbaine sur le chemin des campagnes auvergnates.
Mais cette ville a très clairement les avantages de ses inconvénients. Moins sous les projecteurs, elle peut développer des projets de fond sans la pression du qu’en-dira-t-on en haute parisianerie et elle pense forcément avec la nature en fond sonore. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard que l’on trouve l’un des meilleurs labos de l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) sur le bien-être animal dans sa banlieue, à Theix.
Pour autant, le « vivons heureux, vivons caché  » a ses limites que notre confrère Eric Roux et toute une bande de producteurs, maraîchers, éleveurs, artisans, bouffeurs passionnés, chercheurs, jardiniers et bien sûr, chefs, ont décidé d’envoyer bouler.

Dimanche donc, en plein centre ville, au Jardin Lecoq passage obligé de tout petit clermontois en poussette, vous voilà conviés à un festin où l’on peut évidemment manger que du bon avec des histoires dedans, mais aussi dévorer des idées avec les voisins de la Librairie du Volcan et des invités qui tentent de penser à notre alimentation de demain. Si on ajoute pour les quelques snobs qui l’ignoreraient encore, qu’en Auvergne, il y a désormais des vignerons qui travaillent des vins nature de toute splendeur, on ne voit guère pourquoi ne pas passer ce dimanche de rentrée à festoyer.

Plus d’informations ici

 

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Culture food Québec, la Saison des sucres

La Commanderie de l’Érable

20.03.24
À une petite cinquantaine de kilomètres de Montréal, au cœur du Parc Régional Bois de Belle-Rivière, on trouve quelques passionnés d'un arbre réellement unique, d'où sort une eau toute aussi magique. Par la perpétuation d'un savoir-faire ancestral d'une précision...

Culture food

Le caviar végétal de la cheffe Louise Boiron

La chaire ANCA met les petits plats dans les grands avec un dernier épisode sur Louise Boiron et son houmous de lentilles beluga, aussi appelé “caviar végétal”.

Culture food Québec, la Saison des sucres

La Maison de Soma, un modèle de table champêtre et d’agrotourisme, à imiter sans modération

05.04.24
Perdue dans la forêt à près de deux heures de route de Montréal en direction des pistes de ski de Mont-Tremblant, se trouve une maison qui interroge l'idée de ce que sera le restaurant de demain. Évidemment un espace...