Chronique Édito

Le crépuscule de la viande industrielle

20.09.17

Du scandale de la viande de cheval dans les lasagnes en passant par le récent investissement massif de Bill Gates et Richard Branson dans la viande sans animaux, à la pathétique prestation du représentant de Bigard devant une Commission de l’Assemblée Nationale, la viande industrielle est en voie de perdition.

Deux petits détails à la conférence de presse de rentrée de Christiane Lambert montrent que le sujet est sensible. Égrenant tous les dossiers en instance sur son bureau de Présidente de la FNSEA, elle a évoqué brièvement le bien-être animal – « on s’en occupe…« – et la montée en puissance du véganisme qualifiée de « prosélytisme« . En ces temps d’États généraux de l’alimentation, les producteurs, dans leur combat quasi unique pour le prix, semblent oublier que les distributeurs ont des outils qu’ils ne possèdent pas : les études marketing. Celles-ci leur permettent évidemment d’analyser la demande, mais surtout de la renforcer pour caresser le consommateur dans le sens du poil, lequel, in fine, ne décide pas totalement en toute autonomie, contrairement à ce que dit notre Ministre de l’agriculture. Xavier Hamon, le cuisinier chef de file de Slow Food en France, en a dénoncé la caricature dans nos colonnes la semaine dernière.

Et côté viande industrielle, quand l’ancien PDG de McDonald’s devient spécialiste de la viande végétale, que Bill Gates et Richard Branson parient sur la viande faite à partir de cellules souches sans élevages d’animaux, que le représentant de Bigard se fout littéralement de la gueule de la représentation nationale et que L214 poursuit joyeusement sa route en multipliant le nombre de vues de ses vidéos, vous savez quoi? Les distributeurs ont déjà fait les études d’impact. Il suffit de se balader dans les rayons de Carrefour ou de Leclerc, le véganisme est passé du stade de truc marginal de hippy à tendance lourde et le Slow Food arrive dans la foulée. La FNSEA et tous les syndicats réformistes feraient bien de se méfier, la réforme est entrain de tourner révolutionnaire.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Chronique

La fête des anniversaires

22.05.24
Samedi 25 mai, Alimentation Générale fêtera ses 10 ans, Le Parti Poétique ses 20 ans et COAL ses 15 ans. Une belle occasion pour se retrouver à la ferme de Zone Sensible à Saint-Denis et célébrer avec vous les...

Chronique Les vraies-fausses légendes

La bûche de Noël

22.12.23
Il fallut en prendre des bûches et des marrons avant que la bûche ne s'amollisse en génoise. Vous connaissez la vraie histoire de la bûche de Noël ?

Chronique Au menu

Lettre d’info n°13 – Le temps des sucres

03.05.24
Le temps des sucres ou saison des sucres dure de 4 à 6 semaines de la mi-mars à la fin avril. Un temps éclair et pourtant fondateur de la culture Québécoise qui correspond à la mise en exploitation des...