Arts ménagers

Tendances culinaires de l’année 2016-2017

Par -


Le site britannique The Food People dévoile ses prévisions pour les tendances culinaires les plus « hot » en 2016. Développées sous forme de schémas graphiques ( et ), on y trouve les dix grandes façon de penser, la carte des cuisines d’influences, les marqueurs de saveurs ou encore les ingrédients pour l’année à venir. Bref, des modes culinaires plutôt à la sauce Anglo-saxonne et outre-Atantique mais qui ne manqueront pas de faire des petits chez nous. Résumé en quelques points :

On met plus de végétal dans nos assiettes et on pense nourriture plus saine …

a15b34adf6a5d39bfa7c592f4e1b1167-1

Les plantes, on adore. Pas la peine d’être totalement vegans ou végétariens, pour manger des plantes et des légumes! C’est la base d’une cuisine simple, saine, éthique et qui prend soin de la planète!

L’algue aussi. Pleine de calcium et de micro-nutriments, l’algue est de plus en plus utilisée, tour à tour comme assaisonnement ou comme accompagnement.

Vive la soupe. Fini les jus detox en tous genres, c’est la soupe maintenant qui est bonne à boire, les Belges l’ont compris depuis bien longtemps. En plus de sa valeur nutritive élevée et de ses vertus détoxifiantes, la soupe est rassasiante. Et pour l’accompagner, le bol est l’ustensile du moment.

Du jardin au marché. Les chefs sont de plus en plus impliqués la recherche de bons produits, et dans la chaîne d’approvisionnement. Certains n’hésitent plus à cultiver leurs propres légumes dans leurs jardins (Alain Passard) ou sur les toits (Yannick Alléno, René Redzepi …) ou à passer des accords auprès de producteurs locaux afin d’utiliser le meilleurs des produits et en les utilisant « de la tige à la racine ».

Les Gourous du manger sain. La nourriture santé à ses nouvelles héroïnes, elles s’appellent Ella Woodward, les sœurs Hemsley, Madeleine Shaw ou Millie Mackintosh. Elles prônent (et influencent) une certaine façon de penser et manger sain.

Cocktails sans alcool. Une partie des consommateurs font le choix du sans alcool, du coup, histoire de boire mieux que des sodas, les recettes fraîches et originales se multiplient.

Du meilleur sucre. À la recherche d’un certain équilibre (car il est difficile de renoncer complètement à son bec sucré) de plus de consommateurs se tournent vers des alternatives au sucre jugées comme plus saines : le sirop d’érable ou d’agave, le miel.

On redécouvre les épices et les cuisines d’influences

mexique

Toujours plus d’épices. On passe du piment pur (et fort) aux mélanges épicés comme le Shichimi-Togarashi au Japon, du Gochujang en Corée, du Tsire en Afrique de l’Ouest et du Berbéré en Éthiopie.

Cuisine Mexicaine. La cuisine traditionnelle mexicaine semble attirer les grands chefs internationaux. On a la retrouve dans des cuisines « par touche » qui s’en inspirent ou dans des interprétations plus classiques, fidèles à la tradition.

La cuisine des Caraïbes. Envol aussi pour cette gastronomie des îles d’Amérique centrale, un melting-pot d’influences entre le golfe du Mexique et les régions du sud aux États-Unis, en passant la Floride.

On regarde du côté de Philippines. Au croisement de nombreuses routes gastronomiques – malaisienne, indonésienne, chinoise, espagnole et américaine -, on découvre la cuisine de l’archipel des Philippines, extrêmement riche en saveurs.

On est plus solidaires

L’intérêt général. Les consommateurs sont plus conscients de l’impact de leurs comportements sur la planète mais ils sont aussi plus solidaires les uns des autres ; les actions comme les cafés suspendus se développent.

Collaborer c’est cool. Les marques ont compris que « make love not war » marchait mieux que l’inverse. C’est donc la nouvelle façon de créer, d’innover et de booster la créativité du secteur.

Et puis aussi …

Le retour du gras. On en consomme avec moins de culpabilité : du beurre dans les épinards, de l’avocat dans presque tous les plats et des poignées de noix. Car après tout, le gras ça donne du goût et de l’énergie!

Black is the new black. Place à la salade et aux légumes noircis sur le feu, au pain et à la pizza légèrement brulés, à l’encre de seiche au et riz noir dans nos assiettes.

mdiysdkgxscthiedrwvf-1656x6204

ccsnfscadauaxxtlaoib-1656x12795

Photo de Une : Annabelle Breakey