En continu

Réaction de la FNSEA à la baisse du budget de l’agriculture

par AFP
25.09.18

Communiqué – Avec une baisse annoncée de 10% de crédits de paiement, le budget du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation sera le troisième plus impacté par les coupes budgétaires en 2019, s’établissant ainsi à 4,7 milliards d’euros.

Cela traduit en particulier la suppression du dispositif TODE d’exonération des charges sociales des employeurs de saisonniers. Difficile de comprendre une telle orientation alors que dans le même temps le Gouvernement affiche des ambitions très élevées pour l’agriculture française et pour la lutte contre le chômage. La FNSEA défend une agriculture performante qui réussisse la transition écologique tout en permettant aux agriculteurs de vivre correctement de leur travail. Mais cela nécessite un budget à la hauteur des ambitions, d’autant que l’agriculture doit faire face à des aléas économiques ou climatiques qui nécessitent obligatoirement des marges de manœuvre budgétaires.

Déjà l’an passé une ponction annuelle sur l’ensemble des agriculteurs de 300 millions d’euros sur l’ensemble des aides du 1er pilier avait été décidée pour les campagnes 2018 et 2019, afin de satisfaire les engagements de financement de l’ICHN, l’assurance récole et les aides à l’agriculture biologique. Pour la FNSEA, une certitude s’impose : une telle ponction ne peut pas se reproduire !

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu Festival

Chefs étoilés, gastronomes et amoureux des bons produits réunis à Saint-Tropez du 4 au 6 mai.

03.05.24
Parrainée par le chef marseillais Gérald Passedat, la 4ème édition de cet événement accueillera Place des Lices un large marché de producteurs et sera ponctuée de démonstrations culinaires assurées par une vingtaine de grands chefs et pâtissiers autour de...

En continu Cinéma

Projection-débat avec le réalisateur de “La ferme des Bertrand” au cinéma Le Méliès de Montreuil

25.01.24
Grand succès du Fipadoc, "La ferme des Bertrand" de Gilles Perret en projection-débat avant sa sortie en salle le 31 janvier