En continu brève

Pour l’ONG Caritas, le changement climatique est la 3e cause majeure de l’insécurité alimentaire dans le monde

par AFP
20.05.15

Dans un rapport que Caritas a présenté mardi, à l’Exposition universelle de Milan, par la voix des cardinaux Oscar Rodriguez Maradiaga et Luis Antonio Tagle, le changement climatique est perçu comme la troisième cause majeure de la faim et de l’insécurité alimentaire. Ce rapport s’appuie sur un sondage conduit auprès de 98 organisations nationales de cette confédération mondiale d’organisations catholiques d’aide et de développement présente dans plus de 200 pays. Selon l’étude, les trois principales causes de l’insécurité alimentaire sont le manque de ressources pour les petits agriculteurs (42%) ; la faible productivité (36%) et l’impact du changement climatique (34%).

Les autres causes, les plus souvent signalées par les Caritas, sont l’insuffisance de la protection sociale (24%) ; la mauvaise gouvernance (22%) ; la spéculation sur les prix (20%) ; des politiques favorisant l’industrie (19%) ; les guerres (17%) et le manque d’infrastructures (17%). Seuls 19% des organisations ayant répondu à l’enquête ont indiqué que leur pays bénéficiait d’une totale sécurité alimentaire. Quand presqu’un tiers déclarait vivre dans un pays confronté à une forme d’insécurité alimentaire, et près de la moitié répondait que dans leurs pays la sécurité alimentaire était seulement relative.

106 millions de personnes aidées

« Les conséquences avérées de l’insécurité alimentaire ne sont pas seulement la faim et la malnutrition, mais également les migrations, la disparité des revenus et la criminalité. Le manque de nourriture adéquate a un impact non seulement sur la santé et la mortalité, mais également sur l’éducation et la corruption, et favorise une culture de dépendance de la charité et de l’aide sociale », a dénoncé le réseau Caritas.

Ainsi, les Caritas de l’Afrique sub-saharienne ont mis l’accent sur la faible productivité agricole et le changement climatique. L’Asie a souligné le manque d’accès aux ressources des petits agriculteurs et la mauvaise gouvernance. L’Amérique Latine a dénoncé la spéculation sur les produits alimentaires. Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont mis en relief la lutte contre les conflits et le manque d’eau potable.

En 2013, les programmes de sécurité alimentaire de Caritas ont bénéficié à 106 millions de personnes. Les principaux secteurs concernés ont été la formation agricole (41%), l’agriculture durable (39%), la distribution d’aliments ou de semences suite à des urgences (39%) et l’amélioration de la nutrition et de la santé (39%).

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu Guide brève

Pour ne plus avoir à choisir entre poussette et fourchette, le Fooding Kids vous guide

29.02.24
Le Fooding a encore frappé avec une nouvelle rubrique : le Fooding Kids.

En continu

7ème édition à Albi de #Bon, le festival ludique, festif, gourmand mais aussi pédagogique

29.05.24
C’est dans le Sud-Ouest de la France, à Albi, qu’on retrouvera les 6,7 et 8 juin le Festival #Bon - Ramène tes parents à destination des enfants curieux d’en apprendre plus sur le manger bien et bon.

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...