En continu brève

OCDE et FAO prévoient des prix agricoles stables sur 10 ans

par AFP
04.07.16

Les prix des produits agricoles de base devraient rester « relativement stables » au cours de la décennie à venir, selon le rapport annuel conjoint FAO-OCDE publié lundi, qui appelle néanmoins à la « vigilance », car « des changements peuvent se produire rapidement sur les marchés ». La récente période de prix élevés des produits agricoles de base est « très probablement terminée », estiment l’Organisation des Nation unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) et l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE, 34 pays), dans leur rapport intitulé « Persectives agricoles 2016-2025 ».

Par rapport aux prix des produits végétaux, les prix des produits animaux devraient augmenter au cours de la décennie, car la demande de viandes et de poissons s’élève « avec la hausse des revenus dans les économies émergentes », note une nouvelle fois le rapport. Cet appétit de viande entraînera d’ailleurs un accroissement de la demande d’aliments pour animaux, en particulier de céréales secondaires et de tourteaux protéinés, dont le prix montera comparativement à celui du blé et du riz destinés à la consommation humaine, indiquent les deux organisations.

« Nous entrons dans une période où les prix agricoles seront plus bas, mais nous devons nous tenir en alerte, car des changements peuvent se produire rapidement sur les marchés » a déclaré le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria. José Graziano da Silva, directeur-général de la FAO a pour sa part estimé que la « majeure partie de la demande supplémentaire de produits agricoles de base sera principalement satisfaite grâce aux gains de productivité et non au prix d’un accroissement des surfaces cultivées ou des cheptels« .

Selon le rapport, au cours des prochaines années, les échanges agricoles mondiaux devraient croître de 1,8% par an en volume, contre 4,3% par an pendant la décennie écoulée. Dans les pays en développement, la consommation de sucre et de produits laitiers par habitant devrait augmenter de 15 et 20% respectivement. La production de végétaux devrait progresser d’environ 1,5% par an, soit moins que ces dernières années.

En Asie du Sud et de l’Est, la production agricole devrait s’accroître de 20%, et en Amérique Latine, l’augmentation de 24% des superficies cultivées, devrait être en majeure partie imputable à la culture du soja. En Afrique sub-saharienne, la demande en importation de produits alimentaires devrait enregistrer une hausse de plus de 3% par an, alors que la production agricole totale ne devrait progresser que de 2,6% par an.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par