En continu brève

La présidence de l’ex-Fondation Hulot : un « engagement citoyen » pour Audrey Pulvar

par AFP
29.06.17

Audrey Pulvar, désignée présidente de la Fondation pour la nature et l’homme (FNH) en remplacement de Nicolas Hulot, a expliqué jeudi que cet « engagement citoyen » s’inscrivait dans la continuité de précédents « combats » et visait à construire une croissance « plus respectueuse du vivant ». Les sujets que défend la FNH, « les propositions de transformation de la société qu'(elle) fait, m’intéressent et correspondent aux engagements qui sont les miens depuis toujours », a expliqué la journaliste au cours d’une conférence de presse. « La FNH, depuis 27 ans (…), initie une transformation de la société telle que je m’y retrouve. Mettre mon énergie, mon implication, ma conviction au service de la fondation, ça me semblait logique », a-t-elle déclaré.

Il s’agit de promouvoir « une autre croissance, plus respectueuse du vivant ». « L’engagement féministe qui a été le mien depuis toujours est un engagement pour plus d’égalité, pour une société différente (…), ça fait partie des sujets défendus par la FNH », a-t-elle dit. « Les questions des inégalités, de la précarité, de la situation dans laquelle sont les plus démunis sont des questions sur lesquelles je travaille depuis longtemps (…) avec des textes, des interventions, des colloques, des tables rondes. Aujourd’hui j’amplifie cet engagement. Il est un peu plus visible, mais il a toujours été là », a assuré la journaliste pour qui cette nouvelle fonction s’inscrit dans « 25 années déjà d’engagements citoyens. »

Elle a précisé être depuis longtemps « engagée à titre tout à fait ponctuel mais tout de même régulier et bénévole auprès de nombreuses ONG », comme la fondation Abbé Pierre, la Fondation Nicolas Hulot, l’ONG du photographe Yann Arthus-Bertrand, Good Planet. « Ce qui m’intéresse dans l’approche de la FNH, c’est qu’elle a une vision transversale » sur de sujets comme le climat, la préservation de la biodiversité, la sauvegarde de notre environnement, a expliqué Audrey Pulvar. Elle a précisé qu’elle ne serait pas rémunérée à la tête de la FNH et réfléchissait à la poursuite de ses activités de journaliste. Elle présente des émissions depuis 2013 sur iTELE, devenue CNews.

Pendant la campagne présidentielle, elle avait été suspendue d’antenne pendant quelques semaines pour avoir signé une pétition féministe contre Marine Le Pen. Audrey Pulvar a expliqué avoir « depuis longtemps prévu cette année, après les élections, de donner une place plus importante à l’engagement dans (sa) vie ». « Le contexte politique de ces derniers mois m’a confirmée dans ce choix », a-t-elle dit.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

7ème édition à Albi de #Bon, le festival ludique, festif, gourmand mais aussi pédagogique

29.05.24
C’est dans le Sud-Ouest de la France, à Albi, qu’on retrouvera les 6,7 et 8 juin le Festival #Bon - Ramène tes parents à destination des enfants curieux d’en apprendre plus sur le manger bien et bon.

En continu

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

En continu

Refugee Food organise un ragoût solidaire pour 200 personnes

01.12.23
Lundi 18 décembre, Refugee Food organise un ragoût solidaire entre 19h30 et 22h30 à Ground Control, dans le 12ème arrondissement de Paris.