En continu brève

José Bové tire à boulets rouges sur EELV

par AFP
17.03.15

L’eurodéputé écologiste José Bové a dressé mardi un constat « terrifiant » de la situation d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), balancé entre le « gauchisme » de Cécile Duflot et « l’opportunisme » de Jean-Vincent Placé, la « pire image qu’on puisse donner de la politique » à ses yeux. « On a en gros deux alternatives (sic) avec Europe-Ecologie: soit le gauchisme avec Cécile Duflot, soit l’opportunisme avec Jean-Vincent Placé. C’est juste nul », a déclaré M. Bové sur RMC et BFMTV. « Ce qui est terrifiant, c’est l’image que cela donne de l’écologie. C’est la pire image qu’on puisse donner de la politique, c’est insupportable« . « Je pense qu’il faut reconstruire. Je ne vois pas ce qu’on peut faire avec cette boutique comme ça« , a-t-il insisté, indiquant qu’il n’avait « jamais été adhérent« . Chez les écologistes, « il y a des types qui font un vrai boulot, à l’Assemblée nationale, au Sénat, dans les territoires, dans les conseils régionaux et sur le terrain aussi. Le problème est que l’image donnée par cette querelle de famille entre papa et maman, c’est juste nul et ça n’a aucun intérêt« , a poursuivi M. Bové.

EELV est divisé notamment sur la question de la participation au gouvernement, quitté en 2014 par Cécile Duflot. « Il faut que les gens qui sont aujourd’hui dans la défense concrète de l’écologie, que ce soit l’agriculture biologique ou la biodiversité, tous ceux qui se sont mobilisés à Sivens, à Notre-Dame-des-Landes, disent: on veut peser pour changer les choses », a prôné l’ancien leader de la Confédération paysanne. « On a un enjeu, le mois de décembre à Paris pour le sommet du climat. Moi j’appelle tout le monde à se rassembler et à faire bouger les lignes, y compris à bousculer les écologistes« , a-t-il dit. M. Bové a par ailleurs vu « trois raisons principales » à la forte abstention annoncée pour les élections départementales: « Les gens ont vu leur cantons se disloquer » alors qu’ils étaient « attachés » à cette circonscription; « ils ne comprennent rien à ce nouveau mode de scrutin« . Troisièmement, « au moment où la campagne se déroule, on est en train de discuter à l’Assemblée de ce que va être le travail des nouvelles assemblées départementales« . « On est en train de transformer (ce scrutin), et Valls a une lourde responsabilité dans le bazar, en référendum pour ou contre la politique du gouvernement« .

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu Cinéma

Projection-débat avec le réalisateur de “La ferme des Bertrand” au cinéma Le Méliès de Montreuil

25.01.24
Grand succès du Fipadoc, "La ferme des Bertrand" de Gilles Perret en projection-débat avant sa sortie en salle le 31 janvier

En continu Guide brève

Pour ne plus avoir à choisir entre poussette et fourchette, le Fooding Kids vous guide

29.02.24
Le Fooding a encore frappé avec une nouvelle rubrique : le Fooding Kids.