En continu brève

Glyphosate/UE : Paris souhaite que la prolongation « n’aille pas au-delà de 4 ans »

par AFP
25.10.17

La France souhaite que le renouvellement de l’autorisation dans l’Union Européenne du glyphosate, herbicide controversé dont la licence expire en décembre, « n’aille pas au-delà de quatre ans », a indiqué Matignon à l’AFP mercredi, en plein débat à Bruxelles. Sondée par la Commission européenne qui cherche à faire émerger un nouveau compromis, Paris s’est égaleement prononcée « contre » une prolongation de cinq ans, a précisé l’entourage du Premier ministre dans une déclaration écrite. »

Dans le cadre du débat sur la proposition de la Commission européenne de renouveler l’autorisation du glyphosate dans l’UE, le gouvernement français a travaillé avec la Commission et ses partenaires européens, en particulier l’Allemagne et l’Italie, pour dégager un compromis sur une période qui n’aille pas au-delà de quatre ans », a indiqué Matignon à l’AFP.

L’UE n’a pas trouvé mercredi de solution qui permette de rassembler une majorité d’Etats membres sur le sort du glyphosate, renvoyant à une date ultérieure. Le gouvernement français était divisé sur la position à porter au niveau européen : le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot défendait une sortie du glyphosate, principe actif du Round Up de l’américain Monsanto et de ses génériques, d’ici 3 ans. Son homologue à l’Agriculture, Stéphane Travert, souhaitait une échéance comprise entre cinq à sept ans.

En lien avec l’Elysée, Edouard Philippe a rendu son arbitrage mardi soir, selon son entourage, qui aboutit à cette position portée par la France au niveau européen. « Consultée sur 10 ans, 5 ans et 3 ans, la France s’est prononcée contre les durées de 10 et 5 ans et pour une durée de trois ans qui paraissait raisonnable pour développer en parallèle la recherche et de nouvelles pratiques de substitution », a précisé Matignon dans sa déclaration, jugeant « essentiel » que « les mêmes règles s’appliquent dans tous les Etats-membres ».

Le renouvellement pour quelques années de la licence du glyphosate n’implique pas nécessairement une interdiction à terme, soulignent les défenseurs de l’environnement. « Le maximum doit être fait pour que d’ici la fin de la période retenue on puisse proposer aux agriculteurs des alternatives crédibles », a souligné Paris. « La France continuera à rechercher avec ses partenaires un compromis cohérent avec son objectif d’obtenir avant la fin du quinquennat des progrès significatifs vers une agriculture moins dépendante aux pesticides », a assuré Matignon.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu Événement

Qu’est-ce qui est jeudi, à Paris, avec gastronomie, bistronomie et bonne ambiance garantie ? Le Food Market de Belleville!

15.11.23
Qu'est-ce qui est jeudi, à Paris, avec gastronomie, bistronomie et bonne ambiance garantie ? Le Food Market de Belleville!

En continu Rendez-vous

Rencontres de Gallica : Vigne et vin

27.11.23
Cette séance des « Rencontres de Gallica » propose de montrer la place majeure de la viticulture dans la société française, à travers des sélections de documents dédiés à la vigne et au vin.

En continu Guide brève

Pour ne plus avoir à choisir entre poussette et fourchette, le Fooding Kids vous guide

29.02.24
Le Fooding a encore frappé avec une nouvelle rubrique : le Fooding Kids.