Culture food FIPADOC 2024

Le Goût du Doc, c’est au Fipadoc (Festival international du film documentaire) et on vous amène à Biarritz pour déguster.

09.01.24

Il fallait bien qu’un jour nous consacrions plusieurs articles à cet événement incontournable et qui se déploie chaque hiver à Biarritz. Au programme plus de 140 films, cinq séries documentaires, 25 courts métrages et 19 expériences numériques, soit 189 œuvres de tous horizons, dont pas mal où l’alimentation se trouve naturellement au cœur des préoccupations planétaires. Nous avons rencontré Anne Georget la Présidente du festival.

L’année dernière, le festival a accueilli 32 000 spectateurs. Pas franchement une surprise pour Anne Georget sa Présidente et elle-même documentariste, car c’est une manifestation qui s’adresse à tous et “les gens aiment le doc !” Des programmations accessibles aux plus jeunes (à partir de 8 ans), d’autres à destination des actifs, scolaires, retraités… Bref, il y en a pour tous les goûts. L’association FIPADOC va même plus loin en organisant à la fin de la semaine du festival des projections nomades, dans des maisons d’arrêt ou des EHPAD par exemple, pour rallier un public encore plus large.

Cette facilité d’accès tient aussi et surtout à la pluralité des sujets abordés dans la programmation : “aucune thématique n’est exclue, nous on veut juste des histoires vraies ! » résume Anne Georget. La liberté des réalisateurs dans la forme est sans limite, allant du court-métrage à la série documentaire. Toutes les écritures et toutes les grammaires du cinéma peuvent y être représentées, à condition que le récit soit rythmé.

C’est loin d’être une sous-catégorie, car manger c’est politique !

Anne Georget

Une section du Festival nous intéresse évidemment un peu plus que les autres : « Le Goût du doc ». Anne Georget nous explique son lien personnel avec la cuisine, qui découle notamment d’un héritage culinaire familial fort et rempli d’émotions. Le message porté par la cuisine et son partage a donc, aussi loin qu’elle s’en rappelle, toujours été un sujet. La documentariste qu’elle est en a d’ailleurs fait deux films, Les Recettes de Mina, Terezin 1944 ( 2007), et puis Festins imaginaires (2015). Celui-ci est présenté en 2016 à la célèbre Berlinale (festival cinématographique international de Berlin), dans une section également dédiée à la cuisine. C’est de cette programmation dont Anne georget s’est inspirée pour le « Goût du doc », qui donne un espace aux chefs, aux produits, à l’industrialisation de l’alimentation et plus généralement à toutes les problématiques liées au sujet. “C’est loin d’être une sous-catégorie, car manger c’est politique !” Biarritz est aussi une terre de produits exceptionnels avec une concentration immense de restaurants étoilés de part et d’autre de la frontière. “Il y a ici un intérêt naturel pour la chose”, résume-t-elle. 

Anne Georget

La réalisatrice fait aussi un joli parallèle entre le cinéma et la gastronomie, qui ont tous les deux un champ lexical et expérientiel commun, avec la nécessaire intervention de producteurs et le partage dans un espace commun, la salle de cinéma ou à manger. Les deux stimulent les sens et sont magnifiés par le moment de partage. À table comme au cinéma, quand la lumière se rallume, les gens parlent de ce qu’ils ont mangé, poussés par ce besoin de partager un vécu qui ne serait pas le même en solo : “le cinéma c’est comme la table, c’est créateur de liens”.

Progressivement depuis deux ans, le « Goût du doc » s’installe. Le but étant à terme de le consolider, pourquoi pas en complétant les séances avec des dégustations. C’est un projet qui tient vraiment à cœur à l’équipe du festival car les films qui sont projetés présentent souvent une note plutôt légère au regard de documentaires aux tonalités plus graves, voire plus dramatiques. Le « Goût du doc » présente quatre ou cinq films cette année,  mais l’alimentation étant un sujet très transversal, d’autres documentaires qui auraient pu se retrouver dans notre catégorie préférée sont présentés à travers d’autres prismes.

FIPADOC, du 19 au 27 janvier à Biarritz. Plus d’informations ici pour les amateurs d’histoires vraies ! Et trois autres articles à suivre sur Alimentation Générale.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Culture food La Bnf Gourmande

Les crêpes de la Chandeleur

24.01.24
La fête de la Chandeleur, qui se déroule le 2 février, tient son nom du latin festa candelarum, ou « fête des chandelles ».

Culture food La BnF gourmande

Les légumineuses

16.02.24
Pois, pois chiches, lentilles, fèves ou haricots : cette planche extraite du Règne végétal, immense somme de dix-sept volumes publiés entre 1864 et 1869, présente une belle variété de « gousses et graines légumières ».

Culture food Télévision

Agricultrices et féministes, un documentaire rural qui sort du genre

21.02.24
Le documentaire de Tesslye Lopez et Isabelle Mandin suit le parcours d’un groupe d’agricultrices de Loire-Atlantique qui se mobilisent pour défendre leur place dans le monde agricole.