Culture food Télévision

Agricultrices et féministes, un documentaire rural qui sort du genre

21.02.24

À quelques jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, le documentaire « Les croquantes » de Tesslye Lopez et Isabelle Mandin  nous offre un point de vue peu habituel. Diffusé sur France 3 Pays de la Loire, on y suit le parcours d’un groupe d’agricultrices de Loire-Atlantique qui se mobilisent chaque mois pour échanger sur leur place de femme dans le monde agricole.

© Les films Hector Nestor

Le documentaire débute avec cette pensée de Rupi Kaur, poétesse et écrivaine canadienne : “Mon coeur à envie de soeurs plus que tout il a terriblement envie de femmes qui aident les femmes comme des fleurs ont terriblement envie de printemps.” Pendant les cinquante minutes restantes de ce film qui inspire la sororité, elle résonnera en écho.

Émilie anime le Groupe Femmes. Il rassemble des agricultrices qui réfléchissent ensemble à leur place en tant que femmes dans le monde agricole. C’est aussi un groupe de soutien et d’entraide, un espace libérateur de leurs paroles au sein duquel il est possible de débattre de points de tension ou d’appréhension : gérer son énergie au moment des règles, la répartition genrée du travail agricole, la notion de féminisme… Les points de vue divergent et se rejoignent, mais une chose est sûre, toutes sont écoutées et entendues. 

“Le monde agricole allait les regarder et les écouter”

Émilie

Pendant six mois, on suit ces femmes en pleine écriture d’une pièce de théâtre, « Femmes en Fermes », qu’elles vont incarner. Comme un patchwork, leurs récits sont rassemblés en un seul pour mettre en lumière leur travail et leur charge mentale du quotidien. “Le monde agricole allait les regarder et les écouter”, annonce Émilie, qui joue aussi le rôle de la narratrice dans le documentaire. La représentation se passe à la ferme, avec un public de trois-cents personnes. L’émotion est palpable. 

Les agricultrices finissent par tisser des liens d’amitié et gagner en confiance. La pièce de théâtre en est le résultat concret. Et ensuite ? Le documentaire retrace l’avant, le pendant et l’après de la représentation. Il nous montre que le retour au quotidien, après des mois de préparation intense – parfois au prix de journées de travail plus longues ou de révisions pendant la traite – n’est pas une mince affaire. La pièce est un franc succès mais le Groupe Femmes veut aller plus loin, il veut s’agrandir et se consolider. Des agricultrices de la France entière vont le rejoindre. 

Les croquantes est un documentaire rempli de bienveillance, de douceur et de solidarité. Aux fonds sonores presque mystiques, avec des paysages de nature à n’en plus finir, il en met plein la vue. Les réalisatrices font le choix d’une fin ouverte sur un dialogue avec toutes les “meufs et femmes rurales” qui veulent être vues, écoutées et reconnues. À voir !

Les croquantes, documentaire de Tesslye Lopez et Isabelle Mandin, 52 minutes (2022) France 3

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Culture food Restauration

Excursion dans quatre food courts parisiens au goût du jour

Voici quelques années, le mot même de food court, que l'on a pris l'habitude de ne pas traduire, était  absent de l'univers de la restauration. Concept plutôt anglo-saxon, le voilà rendu ultra tendance avec l'ouverture récente de plusieurs pôles...

Culture food Québec, la Saison des sucres

La Maison de l’ogre

09.04.24
Il existe un endroit à une heure de Montréal où un certain Martin Picard vous offre pendant les trois mois de la Saison des sucres un repas d'un autre siècle où il convoque à la même table Pantagruel et...

Culture food La BNF gourmande

Le viognier et le vin blanc de Condrieu

15.03.24
Quand, en 1901, dans le tome II de leur Ampélographie, Pierre Viala et Victor Vermorel décrivent le viognier, ce cépage vient de subir les ravages du phylloxéra.