En continu brève

PepsiCo porté par les consommateurs américains

par AFP
18.04.16

Le producteur de boissons non-alcoolisées PepsiCo a dépassé les attentes au premier trimestre, grâce aux Américains dont l’appétit pour ses snacks et ses sodas a permis de compenser le recul de la demande en Europe et en Amérique latine. Le fabricant des jus de fruits Tropicana, a enregistré un résultat net trimestriel de 931 millions de dollars, en recul de 24% sur un an. Cette baisse est due principalement à une charge de 373 millions de dollars de dépréciation de sa participation dans le groupe Tingyi Asahi Beverages, indique le producteur de Pepsi. En effet, les ventes en Amérique du nord des chips Frito-Lays et des populaires snacks Doritos – désormais 29% du chiffre d’affaires – ont augmenté de 3% à 3,42 milliards de dollars. PepsiCo a lancé aux Etats-Unis différentes saveurs des Doritos dont Cheetos Sweetos, une version sucrée, et Rold Gold Dipper, une déclinaison également sucrée de ses Pretzel. « Nous avons élargi notre portefeuille pour réduire notre dépendance aux sodas », avance le groupe, soulignant que les sodas Pepsi ne représentent plus que 12% de ses ventes.

Les revenus générés par les boissons en Amérique du nord (Etats-Unis, Canada, Mexique) ont atteint 4,36 milliards de dollars au premier trimestre achevé le 19 mars, en hausse de 1,5%. PepsiCo réussit mieux que Coca-Cola à résister à la défiance exprimée par les consommateurs américains à l’encontre des sodas liés à des maladies telle l’obésité. Dans l’ensemble, le chiffre d’affaires a diminué de 2,9% à 11,86 milliards de dollars contre 11,88 milliards anticipés par les marchés, en raison de l’appréciation du dollar. Les revenus ont en effet augmenté de 3,5% à taux de change constants, souligne PepsiCo. Environ 29% des revenus du premier trimestre proviennent des ventes hors Amérique du nord. Outre le dollar, PepsiCo reste également affecté par la déconsolidation de ses opérations au Venezuela et des dépréciations d’actifs en Russie. Les revenus ont baissé de 9% dans la région Europe/Afrique sub-saharienne, de 26% en Amérique latine et de 1% en Asie/Moyen-Orient/Afrique du nord. PepsiCo, qui veut économiser cinq milliards de dollars d’ici 2019, compte sur son plan de réductions de coûts d’un milliard de dollars par an. Les dépenses opérationnelles ont toutefois augmenté de 3,61% lors des trois derniers mois, en raison d’une hausse de l’enveloppe destinée au marketing des nouveaux produits.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

Mieux Manger au Ciné, l’association qui œuvre pour une meilleure alimentation dans les lieux culturels s’allie à Open Food Facts

En continu Guide brève

Pour ne plus avoir à choisir entre poussette et fourchette, le Fooding Kids vous guide

29.02.24
Le Fooding a encore frappé avec une nouvelle rubrique : le Fooding Kids.

En continu

Médias et gastronomie au programme de la 19ème édition des Rencontres Rabelais

10.11.23
Intitulée « Médias et gastronomie, comment ça fonctionne ? », la dix-neuvième édition des Rencontres Rabelais se tiendront à Tours les 16 et 17 novembre prochains.