En continu brève

L’alimentation au coeur des échanges entre la Russie et la Thaïlande

par AFP
08.04.15

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a évoqué le dossier de l’approvisionnement alimentaire mercredi en Thaïlande, gros producteur agroalimentaire, dans un contexte d’embargo russe contre l’Union européenne et les Etats-Unis. « La Thaïlande et la Russie sont d’accord pour augmenter leurs échanges commerciaux de cinq à dix milliards (de dollars) dès l’an prochain« , a déclaré au côté de Medvedev le chef de la junte thaïlandaise, Prayut Chan-O-Cha, propulsé Premier ministre après un coup d’Etat en mai 2014. « Nous avons demandé aux Russes d’importer du caoutchouc, du riz, du porc congelé et des fruits frais« , produits phare des exportations thaïlandaises, a ajouté le général Prayut. « Nous devons abaisser nos droits de douane » avec la Thaïlande, a ajouté de son côté Medvedev, confirmant cette volonté de doublement des échanges commerciaux d’ici à 2017.

« La Russie est intéressée par l’industrie automobile et agroalimentaire » en Thaïlande, laquelle est « intéressée par l’exportation de produits alimentaires vers la Russie« , a précisé Prayut, avant une rencontre avec des hommes d’affaires russes dans un grand hôtel de Bangkok. Les deux hommes n’ont cependant pas évoqué devant la presse le contexte d’envolée des prix des produits alimentaires de base en Russie causé par l’embargo visant l’Union européenne et les Etats-Unis en raison de la crise ukrainienne. Entre cet embargo et la chute du rouble, les prix alimentaires ont augmenté de plus de 15% l’an dernier en Russie et la tendance s’accélère depuis début 2015. De son côté, malgré les promesses de la junte au pouvoir, la Thaïlande peine à renouer avec la croissance économique. Le tourisme et les exportations agrolimentaires et automobiles sont des secteurs clefs de son économie. Prayut et Medvedev ont ainsi évoqué la « sécurité » des touristes russes. « La Thaïlande est une destination sûre pour touristes« , a assuré Prayut à Medvedev, inquiet pour ses 1,6 million de concitoyens venus l’an dernier en Thaïlande.

Aucune précision n’a filtré sur d’éventuelles ventes d’armes. « Nous serions intéressés par l’achat d’armes russes« , évoque le général Prayut dans une interview à l’agence russe Tass. « Nous avons besoin d’avions, notamment militaires, aussi bien que d’avions ou d’hélicoptères permettant d’éteindre les incendies« , ajoute-t-il, alors que les relations entre Washington et son allié traditionnel en Asie du Sud-Est sont au plus bas, en raison des critiques occidentales sur les restrictions aux libertés et l’absence d’élections.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...

En continu Guide brève

Pour ne plus avoir à choisir entre poussette et fourchette, le Fooding Kids vous guide

29.02.24
Le Fooding a encore frappé avec une nouvelle rubrique : le Fooding Kids.

En continu

Face à une augmentation sans précédent de la précarité alimentaire, Ministère, banques alimentaires et industriels s’organisent

17.11.23
Le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a réuni les grands acteurs de l’aide alimentaire et sept entreprises de l'agroalimentaire pour proposer des solutions à l'augmentation de la précarité alimentaire.