En continu brève

Lactalis dénonce le « discours irresponsable » du « syndicalisme agricole »

par AFP
19.08.16

Le groupe laitier Lactalis a dénoncé jeudi le « discours irresponsable » du « syndicalisme agricole », à quelques jours d’une vaste manifestation prévue lundi devant le siège du groupe, à Laval. « Il n’y a qu’en France où le syndicalisme agricole refuse la réalité du marché et s’en prend à une entreprise en particulier, avec un discours irresponsable que le groupe Lactalis a dénoncé et condamne fermement », écrit le numéro un mondial du lait dans un communiqué. Pointant du doigt un « dénigrement contre-productif », Lactalis s’interroge: « Quel modèle souhaite la FNSEA et la FNPL (branche « lait » du syndicat agricole majoritaire, ndlr)? Une France laitière en dehors du marché avec une forte réduction des volumes et du nombre de producteurs ou une agriculture qui essaie de rester parmi les leaders européens? » Rappelant que cette crise est « avant tout une crise de surproduction », Lactalis affirme aussi que, « parmi les grands producteurs de lait, la France est aujourd’hui celui où le prix du lait est non seulement le plus élevé mais, au-delà, il est nettement supérieur à ceux de tous les grands concurrents européens et notamment l’Allemagne, premier producteur européen ». « Le groupe Lactalis, conscient des difficultés rencontrées par les producteurs de lait, a fait le choix du développement de ses activités en France, choix compris des producteurs dans le cadre de relations bien loin de refléter les déclarations irresponsables des représentants de la FNSEA et de la FNPL », conclut le communiqué. A l’initiative de la FNSEA et des JA (Jeunes agriculteurs), des producteurs de lait venus de Bretagne, Normandie et Pays de la Loire doivent manifester à partir de lundi à proximité du siège de Lactalis. L’action, prévue pour durer plusieurs jours, vise à contraindre le groupe laitier de fixer un prix d’achat du lait plus élevé aux producteurs. Le prix appliqué par le géant laitier en juillet 2014 était de 363 euros pour 1.000 litres contre 257 euros en juillet 2016. Le prix de production moyen est estimé autour de 350 euros pour 1.000 litres.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Face à une augmentation sans précédent de la précarité alimentaire, Ministère, banques alimentaires et industriels s’organisent

17.11.23
Le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a réuni les grands acteurs de l’aide alimentaire et sept entreprises de l'agroalimentaire pour proposer des solutions à l'augmentation de la précarité alimentaire.

En continu Cinéma

Projection-débat avec le réalisateur de “La ferme des Bertrand” au cinéma Le Méliès de Montreuil

25.01.24
Grand succès du Fipadoc, "La ferme des Bertrand" de Gilles Perret en projection-débat avant sa sortie en salle le 31 janvier

En continu

Médias et gastronomie au programme de la 19ème édition des Rencontres Rabelais

10.11.23
Intitulée « Médias et gastronomie, comment ça fonctionne ? », la dix-neuvième édition des Rencontres Rabelais se tiendront à Tours les 16 et 17 novembre prochains.