En continu brève

Alimentation/prix agricoles : une soixantaine de députés LREM ripostent à Leclerc

par AFP
06.10.17

Une soixantaine de députés LREM, critiques de la « guerre » des prix bas nuisant aux agriculteurs, reprochent à Michel-Edouard Leclerc une « démarche irresponsable et manipulatrice » de communication « court-circuitant » les Etats généraux de l’alimentation et la « stratégie » gouvernementale, jeudi dans une lettre ouverte. Cette initiative intervient au beau milieu de débats acerbes opposant le patron de la grande distribution et la présidente du principal syndicat d’agriculteurs FNSEA sur le relèvement des prix agricoles, et à quelques jours d’arbitrages très attendus du président de la République.

« Dans le contexte actuel, être le moins cher ne permet pas d’assurer la soutenabilité du modèle de production agricole français », écrivent ces députés du groupe majoritaire à Michel-Edouard Leclerc, plaidant pour des « solutions concrètes pour améliorer la création de valeur et rééquilibrer son partage », principaux objectifs des Etats généraux de l’alimentation. Outre les présidents des commissions des Affaires économiques Roland Lescure et du Développement durable Barbara Pompili, cette lettre ouverte est signée, entre autres, par Perrine Goulet, Jean-Baptiste Moreau, ou encore Sandrine Le Feur, agricultrice de profession, Cendra Motin, Matthieu Orphelin.

Se disant « conscients que cette démarche peut déplaire au groupe E. Leclerc », ces élus reprochent à son PDG une publicité vantant la politique de prix du groupe et accusant certains de préparer une hausse de 15% des prix de produits de consommation courante. « Cette démarche est irresponsable et manipulatrice », vise « uniquement à améliorer votre image de marque plus que le pouvoir d’achat de nos agriculteurs », et « vient court-circuiter la démarche inclusive des Etats généraux de l’alimentation et la stratégie globale du gouvernement en faveur du pouvoir d’achat des consommateurs », critiquent ces députés LREM.

Cette lettre ouverte a aussi été relayée par la FNSEA via Twitter, le puissant syndicat agricole assurant que « les menaces de @BlogMELeclerc ne nous feront pas dévier. Le dogme du prix bas n’est plus acceptable ! Nous ne sommes pas les seuls à le dire ». Depuis le sommet de l’élevage près de Clermont-Ferrand, la patronne du syndicat Christiane Lambert a appelé le gouvernement à ne pas « mettre le genou à terre devant M. Leclerc », alors que les Etats généraux de l’alimentation ont, à ses yeux, « apporté des débats nouveaux et des constats partagés ».

Le remuant patron de l’enseigne E.Leclerc a accusé la semaine dernière « certains industriels et des distributeurs » de préparer « des hausses de prix de 5% à 15% sur des milliers d’articles alimentaires (…) en marge des Etats généraux ». Michel-Edouard Leclerc a de nouveau critiqué mercredi la « manière de faire » des Etats généraux de l’alimentation.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Refugee Food organise un ragoût solidaire pour 200 personnes

01.12.23
Lundi 18 décembre, Refugee Food organise un ragoût solidaire entre 19h30 et 22h30 à Ground Control, dans le 12ème arrondissement de Paris.

En continu

Le beau, le bon et le bien fait récompensés par le Label Fabriqué à Paris

14.11.23
Le jury du Label "Fabriqué à Paris" s'est réuni le 10 novembre 2023 pour récompenser les produits de l'artisanat les plus authentiques. Parmi les 486 candidatures, il a distingué 15 lauréats, répartis en cinq catégories.

En continu Rendez-vous

Rencontres de Gallica : Vigne et vin

27.11.23
Cette séance des « Rencontres de Gallica » propose de montrer la place majeure de la viticulture dans la société française, à travers des sélections de documents dédiés à la vigne et au vin.