Culture food À lire (ou pas)

Encore des nouilles! Chroniques culinaires

12.01.15

couv-desproges-hdSi Pierre Desproges fut «nouillophile», il était surtout fin gourmet et grand amateur de vins (avec une préférence pour les Graves), il fut aussi, on l’ignore parfois, l’auteur de chroniques culinaires, « Encore des nouilles », publiées dans Cuisine et Vins de France entre septembre 1984 et novembre 1985. A l’heure où la machisme régnait (encore) sur la cuisine, il avait accepté cette chronique à la demande de la journaliste Elisabeth Meurville, qui avait été séduit par son explication sur son amour de la cuisine : « Oui, je fais souvent la cuisine. Beaucoup de plats à base de pâtes : j’ai mis au point un mélange de viandes et d’herbes pour faire une sauce style bolognaise. Si j’en suis venu à la bouffe, c’est par besoin de travail manuel. Pour que l’activité cérébrale soit bonne, il faut se détendre dans le travail manuel. Or, je suis affligé d’une double tare : je suis gaucher contrarié et je suis dyslexique. Cela me gêne pour bricoler. Devant mon incapacité à fabriquer des bibliothèques ou des porte-revues, je me suis mis à la bouffe. Ce n’est pas un pis-aller car la cuisine est, aussi, une création artistique. Le goût et l’odorat sont des sens dignes de toutes les estimes. En fait, je suis un sensuel qui a des activités cervicales. »

Loin des standards de la presse gastronomique, ces chroniques n’ont pris aucune rides. Elles nous reviennent assemblées en volume pour la première fois, on y retrouve la verve de Desproges, qui ne delaye rien de sa fantaisie dans la sauce, usant et abusant de jeux de mots et mêlant comme personne exigence de la langue et gaudriole. Il évoque la cuisine italienne au Québec, la misogynie au restaurant, des recettes insolites comme ce pâté de sardines à la desprogienne dont il dit « Avec ça, je fais un tabac. Je méprise un peu ce plat car je le trouve vulgaire mais c’est très bon et ça en jette« , mais aussi les vins de Sardaigne, l’amour, la vie … Accompagnées de textes qui ont trait à la cuisine, à son amour de la chair et de la chère, elles sont illustrées par les dessinateurs de Charlie Hebdo qui les subliment. Lire l’article complet.

Encore des nouilles (Chroniques culinaires)
Auteur : Pierre Desproges
Illustrateurs : Cabu, Catherine, Charb, Luz, Riss, Tignous et Wolinski
Editions : Les Échappés
Date de parution : septembre 2014
Nombre de pages : 128 pages quadri
Prix : 14€90

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Culture food La BNF gourmande

Le viognier et le vin blanc de Condrieu

15.03.24
Quand, en 1901, dans le tome II de leur Ampélographie, Pierre Viala et Victor Vermorel décrivent le viognier, ce cépage vient de subir les ravages du phylloxéra.

Culture food Québec, la Saison des sucres

La Maison de l’ogre

09.04.24
Il existe un endroit à une heure de Montréal où un certain Martin Picard vous offre pendant les trois mois de la Saison des sucres un repas d'un autre siècle où il convoque à la même table Pantagruel et...

Culture food La BnF gourmande

Le chocolat à l’affiche

Fondée en 1816 par Jean Antoine Brutus Menier (1795-1853), la Maison Menier devient, au cours du XIXe siècle, un véritable empire. L’une des clefs du succès du chocolatier est la conscience de l’importance de la publicité.