Ville campagne Un oeil sur le monde

Pas touche à la « comfort food »!

12.09.14

Comme quoi, la cuisine est vraiment devenue un sport mondial. Voyez un peu sur l’Independant : l’ambassadeur américain à Londres se plaint auprès des Britanniques de manger toujours l’éternel plat d’agneau-pommes de terre dans l’exercice de ses fonctions, et plaide pour plus de fantaisie dans la cuisine anglaise…

Pour le Guardian, le diplomate touche ainsi à la sacro-sainte « comfort food » anglo-saxonne, faite de saucisses, de purée, de pâté de poisson et autre pâtisseries grasses et sucrées. De la nourriture « réconfortante », en somme, qui constituerait le base de la cuisine à l’anglaise. Du coup, William Sitwell et Rachel Cook deux observateurs affairés des fourneaux Outre-manche s’emparent du débat avec réjouissance…

Et pour ceux qui ont raté un épisode, Madame Figaro consacrait l’an dernier un joli dossier à la cuisine « doudou ».

Image : Martine Camillieri

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Ville campagne ÉPISODE 3/6

Paysan(ne), un métier d’avenir ? Nécessairement !

13.02.24
Pour nos épisodes 1 et 2, les réponses de quelques acteurs de terrain à notre question avaient été successivement « Pas vraiment… » et « Certainement ! ». Avec la sortie du livre « Veut-on nourrir le monde ? » de Sébastien Abis, s’impose un...

Ville campagne Épisode 1/6

Paysan(ne), un métier d'avenir ? Pas vraiment ...

11.12.23
Qui vont donc être nos futurs paysans et à quoi ressemble ce chemin semé d'embuches pour remplacer les anciens ?

Ville campagne

Venise, ses vignes sans touristes…

09.05.24
Contrairement à sa grande sœur qui abrite les célèbres artisans verriers à Murano, l’île de Mazzorbo, dans la lagune de Venise, est quasi inconnue du grand public. Et pourtant, elle recèle un trésor génétique...