En continu brève

Livraison de repas: la start-up Deliveroo passe le cap du million de commandes

par AFP
31.03.16

Le service de livraison de plats à domicile Deliveroo, créé en 2013 au Royaume-Uni et présent en France depuis un an, a annoncé jeudi avoir déjà servi « un million de repas » dans l’Hexagone, se présentant comme le « leader » de ce marché florissant.

Dans un secteur de la livraison de repas à domicile en plein boom, la start-up britannique assure travailler avec 1.000 restaurants partenaires en France, « contre seulement une poignée d’entre eux il y a un an, au moment du lancement en France« , a expliqué dans un entretien à l’AFP William Shu, son PDG et fondateur âgé de 36 ans, basé à Londres. Cet ancien employé du milieu de la finance, chez Morgan Stanley à New-York, muté à Londres en 2004, est parti du constat qu’il manquait dans la capitale britannique « cruellement d’une offre de livraison de repas de qualité« . Il a ainsi « décidé de se lancer dans la création de sa société, en 2013, après avoir repris des études de commerce durant deux années à New-York, avec un MBA (master of business administration) à Philadelphie« , raconte-t-il.

Depuis sa création, Deliveroo a levé 200 millions de dollars (environ 175 millions d’euros), face à une « demande croissante des consommateurs et des restaurateurs« . La start-up ne communique pas sur son chiffre d’affaires. Deliveroo se présente comme le « service de livraison à domicile des meilleurs restaurants de quartier ». Sa plateforme internet et mobile propose aux clients de commander des repas livrés à vélo « en 27 minutes en moyenne », issus de restaurants « allant des grands indépendants aux grandes chaînes de restauration de qualité supérieure ». Deliveroo qui dit « présenter la plage horaire la plus étendue de son marché, de 11h à 23h (7 jours sur 7) », va très prochainement « permettre à ses clients de commander dès 8h00 du matin pour la livraison de petits déjeuners et de brunchs », souligne Adrien Falcon, directeur général de Deliveroo France.

Parallèlement, la start-up a démarré fin 2015 son développement en dehors de l’Europe avec l’ouverture de son service dans cinq nouvelles grandes métropoles mondiales: Dubaï, Hong-Kong, Singapour, Melbourne et Sydney. En France, elle est implantée dans 8 villes (Paris, Lille, Nantes, Strasbourg, Bordeaux, Toulouse, Lyon et Nice). Une quinzaine de nouvelles villes sont à l’étude pour 2016. « Nous avons connu un engouement énorme pour notre service aussi bien de la part des consommateurs que des restaurateurs, les premiers à la recherche d’une restauration de qualité et les seconds d’une nouvelle source de revenus significative« , explique William Shu. L’enseigne dit employer 100 personnes en France, où elle « totalise deux embauches chaque semaine depuis son lancement« .

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

En continu

Prix Coal 2023, une grande édition

07.12.23
Elle s’appelle Fabiana Ex-Souza, elle est née au Brésil et vit et travaille à Paris. Elle a reçu hier soir le prix Coal spécial du jury pour son projet Trouxas de Mandinga où l’artiste crée des objets à partir...

En continu

Refugee Food organise un ragoût solidaire pour 200 personnes

01.12.23
Lundi 18 décembre, Refugee Food organise un ragoût solidaire entre 19h30 et 22h30 à Ground Control, dans le 12ème arrondissement de Paris.

En continu

Médias et gastronomie au programme de la 19ème édition des Rencontres Rabelais

10.11.23
Intitulée « Médias et gastronomie, comment ça fonctionne ? », la dix-neuvième édition des Rencontres Rabelais se tiendront à Tours les 16 et 17 novembre prochains.