Biodiversité

Maintenir les sols vivants

Par -


Les sols forment des entités vivantes, qui se constituent très lentement, sur plusieurs milliers d’années, mais peuvent être détruits en quelques heures, par excavation. Au cœur de grands enjeux planétaires particulièrement cruciaux comme la sécurité alimentaire, la qualité des masses d’eau souterraines et superficielles, le changement climatique ou la biodiversité, les sols sont soumis à rude épreuve : chaque seconde ce sont 27 mètres carrés qui disparaissent par imperméabilisation en France et 6.350 mètres carrés de terres agricoles qui sont effacés de la surface de la terre.

Sachant qu’une cuillère à soupe de sol contient plus de micro-organismes qu’il y a d’humains sur la planète, maintenir la matière organique est une priorité, notamment au nom de la protection du climat. Une augmentation relative de 4 pour mille par an des stocks de matière organique des sols suffirait à compenser l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre de la planète. Inversement, une diminution relative de 4 pour mille doublerait nos émissions. Il est donc primordial de protéger ces stocks. Compte tenu du caractère vital et non renouvelable des sols, et de leur rôle pour le climat et la biodiversité, comment faire pour les préserver et les maintenir vivants ?

Pour en parler, Dominique ARROUAYS. Pédologue et cartographe à l’INRA, cet ingénieur dirige Infosol, une unité de service qu’il a créée à l’Inra d’Orléans en 2000, pour constituer un système unique d’information sur les sols de France et leurs évolutions.