Réalisation Conseil

Conseil – Définition de la stratégie de communication pour le projet Sésame

Client : Coeur d'Essonne Agglomération

2018

Alimentation Générale a été sollicité pour définir la stratégie de communication pour le projet Sésame, lauréat du programme gouvernemental « Territoire d’innovation », dont l’objectif est construire un nouveau modèle agricole et durable en Essonne.

Client : Coeur d’Essonne Agglomération
Date : 2018
Missions : Définition d’un dispositif d’inclusion et de mobilisation citoyenne ; définition d’un plan de communication pour Coeur d’Essonne ; définition du nom du projet.


L’équipe :
Cœur d’Essonne Agglomération avec
Fermes d’Avenir et le Groupe SOS.

Le projet Sésame met la transition agricole et alimentaire au cœur de la stratégie d’un territoire : Cœur d’Essonne Agglomération. Son objectif ? Une alimentation bio de qualité, produite localement, accessible à tous, respectueuse des ressources naturelles, des agriculteurs et des agricultrices.

Le projet Sésame implique :
– l’ouverture d’une ferme agroécologique en polyculture-élevage de près de 75 hectares sur l’ancienne base aérienne 217 : la Ferme de l’Envol
– l’installation de dizaines d’agriculteurs, mais également la conversion et la transmission de plusieurs dizaines de fermes sur le territoire
– la mise en place d’une chaîne vertueuse autour de la production locale et biologique en allant de la production (élevage, maraîchage, céréales, œufs, etc.) à la distribution, en passant par la transformation des produits
– la prise en compte de la filière dans sa globalité (emploi, formation, préservation des sols, etc.)

En Septembre 2019, le projet Sésame a fait partie des 24 lauréats retenus par le Premier Ministre dans le cadre de l’appel à projet national Territoire d’Innovation et de Grande Ambition (TIGA).

Le programme sera doté de 5,7 M€ de subvention et 20,2 M€ d’investissement de l’État, pour un programme complet de 75 M€ sur 10 ans. Cet argent permettra de soutenir : la ferme de l’Envol et les 100 autres fermes à créer ou à accompagner dans leur transition agroécologique, une usine de transformation de produits bio et locaux, une plateforme numérique, des nouveaux lieux de distribution, un soutien à la restauration collective durable, des formations, un programme de recherche sur la comptabilité écologique, un comité de pilotage pour préserver les terres agricoles, et d’autres choses encore.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par