Hospitalité Carnet de route

Pas de Kouign à Douarnenez

17.07.14

Arthur et Siméa vont de Lesconil à Douarnenez en stop, sans grand problème. Ils vont rejoindre Erwan qui doit les initier aux plantes sauvages de Bretagne.

Les gens qui nous amènent affirment manger des crêpes au moins une fois par semaine alors que d’autres considèrent ça comme une légende bretonne. Ca nous fait sourire … Je n’avais jamais mis les pieds à Douarnenez.  C’est une vue saisissante sur ce qui ressemble à un lac et pourtant c’est la mer. Un bleu profond strié de vert-turquoise, « Glaze » en Breton. Près de la côte en face, une ligne bleue claire sépare la terre et l’eau. Le clapotis des vagues, les fougères, un rocher qui dépasse de l’eau, les nuages, le ciel et les collines plongent dans le bleu aquatique.

Douarnenez
La vue sur Douarnenez est saisissante.

On a passé la nuit chez Erwan qui nous a accueilli avec un grand sourire, les bras ouverts. Le lendemain, au p’tit dèj : infusion Thym-Lavande-Persil du jardin et cracottes à la spiruline-citron. En forêt, il nous montre les plantes sauvages comestibles. On a passé quatre heures le nez sur le sol, à regarder tout ce qu’on pouvait trouver sur le sentier côtier de Douarnenez face à la baie et Crozon au loin.

Erwan nous explique toutes les vertus des plantes sauvages. On peut  manger les bourgeons des ronces au printemps, l.e coquelicot peut servir de somnifère et la camomille, c’est bon pour les yeux. Le plantain cru en salade a un goût de champignon, testé par nous même, on vous assure que c’est vrai ! Le géranium robert en gargarisme marche contre les angines, le lierre terrestre en tisane est bon pour la toux, le pissenlit se mange entièrement au printemps et c’est bon pour le foie, l’aubépine en tisane est un calmant, le frêne c’est bon pour les articulations et la bruyère en tisane est bonne pour les reins. Tout en parlant, on a cueilli des plantes dont pas mal d’orties parce qu’Erwan les aime tout particulièrement. Le riz aux orties, très bon apparemment, est très nutritif mais en rentrant chez lui c’est une omelette aux orties que l’on a dégustée, pas mal du tout !

omelette
On a cueilli du plantain … et Erwan nous a fait goûter l’omelette aux orties.

En route pour atteindre Lannion en stop, tout le monde nous demande si on a goûté le fameux Kouign amann de Douarnenez, vu que c’est LE pays du Kouign amann ! Mais non, nous, à Douarnenez, on a goûté une omelette aux orties…

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Hospitalité Boulangers Boulangères (Épisode 1/5)

La cuisine boulangère de quartier

10.04.24
Julien Cantenot est le fondateur de la cantine P1 Bouche et de la boulangerie l’Atelier P1, situées toutes les deux rue Marcadet dans le XVIIIème arrondissement de Paris.

Hospitalité Histoire de goût

13 desserts et autres petites douceurs

18.12.23
D'Apt à Nice, en passant par Marseille, en Provence chaque ville a sa propre appréciation des 13 desserts. Difficile donc de s'accorder vraiment sur ces 13 saveurs sucrées qui varient d'une ville et d'une famille à l'autre, et dans...

Hospitalité Artisan

Adriano Farano, le boulanger qui fait exclusivement du pain qui fait du bien

18.01.24
Pane Vivo - l’Officina, l’une des boutiques parisiennes de l'Italien Adriano Farano, n'a qu'une seule promesse : “Un pain qui fait du bien et qui se garde”.