Culture food A lire (ou pas)

Mignardises, des recettes pour cuisiner les hommes

17.12.14

« Le ciel est haut, la terre est basse, il n’y a que la table et le lit qui soient à la bonne hauteur« . C’est avant tout en tant que fine gueule que Marion Lefebvre a eu envie de rendre hommage à ce proverbe et à l’homme, ce compagnon de toutes les ripailles.

Marion Lefebvre est photographe et plasticienne. Cette série, Mignardises, est née de cette toute petite et délicieuse phrase qui incarne une certaine posture existentielle française, admettant la nature triviale de notre condition humaine, située à mi-chemin entre les dieux et les bêtes. Les hommes y sont assaisonnés, mijotés, marinés, braisés, flambés, cuisinés (et dégustés) à toutes les sauces ou presque, apparaissant, sous l’oeil gourmand de l’artiste comme les muses de festins réjouissants. D’abord exposée, cette série trouve aujourd’hui son aboutissement sous la forme d’un livre de 27 recettes. Très classiquement, on commence par chercher sa recette et le type d’homme à cuisiner : Maestro à la croque au sel, Entremets de gentilhomme, Ceviche de Bad Boy, puis on passe à la recette qui selon le principe du « pas à pas », nous explique comment procéder pour cuisiner cet homme. Et, on termine regardant le met qui nous attend, mis en valeur par l’illustration photographique, l’eau à la bouche! De Marion, l’auteur toulousain Francis Ricard dit « … c’est une sorcière, une femme des années 70. Elle a bénéficié, profité serait plus juste, des conquêtes féministes pour lesquelles les femmes se sont battues. Marion est une post-féministe, une femme libérée et libre. Elle n’est pas en guerre contre les hommes, elle les aime (…)« . Et il faut dire que cela se sent dans la manière de les mettre en scène, et de nous les donner en fantasmes culinaires. Elle nous a concocté un livre de cuisine un poil subversif, assez jubilatoire, et célébrant le lien qui existe entre la chère et la chair. Un livre hautement recommandé pour toutes les saisons (et particulièrement pour cette saison festive!).

Marion Lefebvre, Mignardises, Filigranes Editions, 30€

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par

Culture food

Le délicieux ragoût aux haricots blancs de la journaliste Céline Maguet

Pour cet avant-dernier papier sur la campagne “Future is légumineuses”, la chaire ANCA a choisi de mettre en lumière le ragoût aux haricots blancs de Céline Maguet.

Culture food

Rencontres des Cuisines Africaines #1, on y sera et vous ?

27.02.24
Le 1er et le 2 mars, Les Grandes Tables et Chefs in Africa organisent la première édition des Rencontres des Cuisines Africaines à Marseille.

Culture food Québec

Montréal, capitale gastronomique ?

04.03.24
C'est la dernière ligne droite pour la 25ème édition du festival "Montréal en lumière" où la gastronomie a pris une place prépondérante.