portrait La Bio dans les Etoiles

Didier Perréol : « Le ventre est notre second cerveau »

24.05.18

« Nourrir le corps, l’esprit et la terre ». La fondation Ekibio a choisi une thématique épicurienne pour sa 10ème édition de la Bio dans les Etoiles qui se tiendra le vendredi 1er juin 2018 à Peaugres et au théâtre d’Annonay. Un festival en Ardèche qui réunit chaque année sur une même affiche des figures de l’écologie, des leaders associatifs, des experts ainsi que des chefs renommés. Cette année, les 10 ans de la fondation correspondent aux 30 ans de la maison mère Ekibio, toutes deux fondées par Didier Perréol.

Le bonheur est dans l’assiette… bio !

À la manière d’une table garnie de plats et entourée d’invités gourmets et passionnés, la Bio dans les Etoiles est devenu un grand forum où l’on se retrouve avec bonheur. Cet événement mêle projections, ateliers pratiques et conférences animées par des experts et grandes voix de la transition écologique et alimentaire. A cette occasion, des personnalités engagées se rencontrent pour croiser leurs analyses et leurs interrogations, et partager avec le public connaissances et points de vue. Ouvert à tous, le festival attire des personnes issues de toute la France. Lors de ses dernières éditions, La Bio dans les étoiles a rassemblé plus de 3 000 personnes.

Allier la fourche à l’assiette a toujours été au centre des préoccupations des acteurs du bio. Ces dix dernières années, la question de la connexion de l’esprit à la terre a été un enjeu supplémentaire. A l’occasion de la 10ème édition de La Bio dans les Etoiles, la fondation Ekibio propose ainsi de se pencher sur la question du « bonheur dans l’assiette ». Une réflexion sur le rapport entre le bien manger et le mieux-être qui sera articulée selon trois volets : nourrir son corps, nourrir son esprit et nourrir la terre. Parmi les invités qui prendront place autour de la table ronde de cette journée festive, on comptera les chefs étoilés Régis Marcon et Michel Troigros ou encore Audrey Pulvar, présidente de la fondation pour la Nature et l’Homme.

« La France comptera 3000 magasins bios en 2020 »

L’homme qui se cache derrière cette initiative pédagogique que représente La Bio dans les Etoiles n’est autre que Didier Perréol, président-fondateur d’Ekibio. A 60 ans, cet Ardéchois, autodidacte est à la tête d’une entreprise qui réalise un chiffre d’affaire à hauteur de 100 millions d’euros en 2018 (prévisions) : « C’est un énorme plaisir pour moi d’avoir conduit cette entreprise qui à l’origine est une petite entreprise autodidacte. Pour moi le plus gros challenge que j’ai relevé au départ était de faire connaître en France la graine de quinoa (originaire d’Amérique Latine ndlr) avec toutes les vertus qu’elle peut avoir et de créer une marque (Priméal) pour valoriser des produits de nos régions comme le petit épeautre de Haute Provence ou encore la châtaigne d’Ardèche ». 

En 30 ans, Didier Perréol a su développer une relation directe et conviviale avec ses contributeurs agricoles. « On est passé de 5 puis 15 puis 30 et jusqu’à 220 salariés aujourd’hui mais cette disponibilité est toujours très importante pour moi », assure-t-il. Aujourd’hui, le bio représente environ 5% de la consommation en France, avec un pic en 2016. « On a eu une belle progression en 2016 qui tournait autour de 15 à 20% et on compte 120 à 150 magasins bio qui ouvrent chaque année. La France en comptera environ 3000 en 2020. » Sans compter les chiffres, « on parle de plus du sans gluten, du vegan et les céréales et les légumineuses sont en plein développement », se réjouit le chef d’entreprise qui affirme que cette progression va au delà de ses espérances.

Le festival La Bio dans les Etoiles qu’il a créé en 2008 a pour but de partager un message fort et important selon son fondateur : « Le ventre est notre second cerveau et la bio contribue à la préservation de notre biodiversité. Cette année on synthétise les 10 ans de la fondation et du festival avec de belles personnalités. On va parler de qualité d’alimentation. C’est une démarche qui permet de montrer qu’au delà d’une entreprise économique, on s’intéresse aussi à une philosophie de vie et à la transmission du savoir alimentaire. La transmission fait partie de notre ADN », explique-t-il. Cette année 2018 est d’autant plus importante pour l’Ardéchois puisque ces deux anniversaires sont aussi le sien : « Je viens d’avoir 60 ans, je me suis donné pendant 30 ans avec beaucoup de temps, de présence et d’énergie. » Entre temps, Didier Perréol a cédé la direction de son entreprise et a rejoint le groupe Léa Biodiversité en tant que vice-président du conseil d’administration tout en restant à la présidence d’Ekibio.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par