artiste Et si on se tricotait un rôti ?

La boucherie de laine de Clémence Joly

Têtes de cochon, rôtis ficelés et lardés, saucissons, entrecôtes et pieds de porc se côtoient dans cette boucherie de laine « The Wool Butchery » imaginée par la designer Clémence Joly.

Marre du dessin, de indesign ou de photoshop? Pas de soucis, vive la laine et le fil! Graphiste diplômée de L’École Nationale Supérieure d’Arts Appliqués et des Métiers d’Art (Oliver de Serres), de la Chelsea School of Art et de Central Saint-Martins (Londres), Clémence Joly exerce en free lance dans les domaines du luxe, de la culture et pour des institutionnels sur des projets variés d’édition, de signalétique, d’identité visuelle et d’illustration. Son atout coeur? Le tricot! C’est pendant son Master de Communication Design en 2010 à Londres qu’elle choisit de croiser les champs du textile et de la viande pour créer des objets hybrides au crochet. Tête de porc, saucisses, rôtis, cotelettes, prennent forme sous ses doigts agiles et constituent cette « Wool Butchery ». Depuis, ses rôtis ont fait du chemin et sa boucherie tout en douceur a été exposée à Londres, Bruxelles ou Paris. Clémence, quant à elle, continue de mélanger allègrement les formes pour ses clients et de prolonger les arts graphiques au crochet pour créer d’autres objets en laine décalés …

A découvrir dans le cadre de l’exposition Des villes qui mangent, à la Bibliothèque Municipale de Lyon.

En savoir plus

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par