analyse Agriculture urbaine

Le citoyen, moteur de la politique verte de Paris

12.02.15

Paris plus verte, plus durable, plus agricole? Nombreux sont les projets d’agriculture urbaine qui fleurissent dans la ville qui, pour booster ces initiatives, fait appel à la concertation et la participation citoyenne. La liste de quelques appels à projets significatifs destinés à transformer durablement la Capitale.

La participation citoyenne au coeur des dispositifs
Depuis cet automne, la Ville de Paris a lancé la modification de son Plan Local d’Urbanisme (PLU), avec comme préoccupation centrale la protection de l’environnement et la ville innovante. Mais c’est quoi une ville intelligente? Et où et comment aider la nature à s’installer à Paris? Ces questions à l’heure du collaboratif et de l’open data, la Ville de Paris a bien compris qu’il fallait les poser simplement à ses citoyens, certains comme les Incroyables comestibles ou Guerrilla Gardening n’ayant pas attendu qu’on leur pose la question pour s’activer! Pour ce faire, elle a mis en place un site dédié où il est possible de participer, de contribuer, bref d’être un citoyen concerné.

DSCN5244

Des idées pour Paris?
Autre possibilité si l’on souhaite plus d’espaces verts, plus de fermes urbaines et plus de potagers sur les toits : « Madame le maire, j’ai une idée ». Il faut aller déposer directement son idée pour Paris sur la plateforme idee.paris.fr jusqu’au 15 mars 2015. Avec un budget de 75 millions d’euros d’investissement, nul doute que quelques projets verts pourront être accompagnés. Le budget participatif de 2014 avait déjà permis de financer plusieurs projets en faveur de la nature à Paris. Plus de 1300 propositions ont déjà été déposées, mais il reste encore quelques semaines!

agri-urbaine

Se mettre en réseau
Enfin, pour ceux qui souhaiteraient cultiver des plantes sauvages, installer une ruche ou vivre l’expérience d’un jardin partagé, la Mairie de Paris, avec son agence d’écologie urbaine de la direction des espaces verts et de l’environnement, a lancé en 2011 les  les acteurs du paris durable. Que ce soit pour manger sain, consommer autrement, retrouver la nature ou habiter écologique, ce site est une communauté en ligne qui donne de la visibilité et met en réseau des actions de particuliers, de collectifs d’habitants, de copropriétés, d’associations, de professionnels…afin de favoriser la démultiplication des initiatives.

Des concours
Et pour finir, mais il est à présent trop tard pour participer, La Fonderie, agence numérique de la Région Ile-de-France, vient de donner le coup d’envoi d’un concours pour le moins original : le dispositif « Du green dans le gris » qui vise à faire émerger des prototypes d’agriculture urbaine. Deux catégories étaient prévues « Indoor » (prototype pour petits espaces, un appartement, une terrasse, un coin de table) et « Outdoor » (pour les espaces plus grands, les jardins collectifs, les écoles, les parcs, les toits végétalisés…). Les prototypes imaginés devaient intégrer des dispositifs numériques et être réplicables (Do It Yourself et Open Source).

Dans toutes ces initiatives, le citoyen est au centre. Si en plus Anne Hidalgo devait réussir à mettre en oeuvre une politique efficace pour le logement dans le cadre du Grand Paris, son mandat pourrait être une grande étape dans la politique de la Capitale.

Partagez moi !

Vous pourriez aussi être intéressé par