3 minutes avec

Laurent Spanghero, jeune startuper des protéines de demain

Par -


Dans la longue lignée de rugbymans de la famille Spanghero, je demande l’aîné, Laurent. À 77 ans, voilà bien longtemps qu’il a pris sa retraite, enfin presque. Car pour lui, la pratique des sports de caractère ne s’arrête pas au ballon ovale. Il marque aussi des essais dans la catégorie startup de l’alimentation, il est même entrain d’en transformer un avec Nutrinat, une entreprise qui s’intéresse à la protéine végétale.

Avant de le retrouver le 19 novembre prochain dans un débat dans le cadre de la troisième édition de Bordeaux So Good, nous avons croisé le jeune startuper au SIAL à Paris où il présentait avec des confrères de l’innovation, le produit de ses recherches.

Mais quelle mouche a piqué Laurent Spanghero, un type qui a vendu jusqu’à 5 000 tonnes par an de Cassoulet Castelnaudary, pour nous expliquer que la viande, faut quand même y aller mollo?