Un oeil sur le monde

Norvège : Au-delà du saumon

Par -


Saumon, cabillaud, crevettes, St Jacques et même Oursin, qu’en est-il des produits de la mer Norvégiens? Nous avons rencontré l’agence Norge, en charge de la communication de crise sur le saumon l’an passé, qui organise aussi près de 500 événements dans 25 pays différents pour expliciter sa politique au-delà du saumon.

Pour ceux qui s’en souviennent, voici un an que France 2 diffusait un reportage dans l’émission « Envoyé spécial », sur le saumon norvégien où globalement le monde de l’aquaculture nordique en prenait sérieusement pour son grade en termes de respects de normes environnementales et de santé. Aux commandes de la contre-offensive en mode communication de crise : Norge, le Centre des produits de la mer de Norvège.

Le reportage s’est avéré largement à charge et peu avant Noël, France 2 rectifiait le tir dans un journal de 20h beaucoup plus nuancé. Depuis quelques jours Norge a repris les routes de campagne audiovisuelle pour nous vanter, à quelques semaines d’une fatidique période de Noël, les mérites du saumon tant aimé des français. Il faut dire que les enjeux sont de tailles.

Avec un marché quasi inexistant dans les années 80, la Norvège a affiché en 2013 une production de 1,142 millions de tonnes, laissant loin derrière elle son challenger le Chili arrivé deuxième avec seulement 462 000 tonnes ou des nains comme le Royaume-Uni avec ses 140.000 tonnes. Avec près de 7 milliards d’euros de revenus, le saumon est la deuxième richesse de la Norvège après le pétrole.

On ne reviendra pas sur la qualité du saumon norvégien, ou plutôt DES saumons norvégiens (car ils sont nombreux). Jean-François Narbonne vient de signer un point complet sur l’état du dossier ici dans le Huffington Post.

BF3AFF2

Chaque année, Norge organise près de 500 événements dans 25 pays différents pour sublimer ses produits et penser aux dix prochaines années où vont apparaître d’autres perles de leur aquaculture : cabillaud, crevettes, St Jacques et même Oursin. A Paris, pour la troisième année, l’événement s’intitule Best Fishes et est organisé autour de jeunes chefs brillants par Fulgurances. Maria G. de Perlinghi (directrice France) que nous avons rencontrée là-bas, nous explique la politique de Norge au delà du saumon.

Mauro Colagreco, Loic Villemin et Alexandre Couillon, les trois chefs français aux commandes de ce menu Best Fishes, se sont retrouvés quasiment sans saumon, mais avec des produits de grande qualité. Certains classiques comme le cabillaud, d’autres plutôt surprenants comme l’oursin, production encore balbutiante, initiée avec des fonds gouvernementaux destinés à la recherche et au développement.

3468817147_4831920a

Et puis, 7 millions d’euros d’investissement plus tard venant de fonds privés qui croient au projet (!), la Société Troms Krakebolle installée à Tromsø dans le grand nord norvégien a sorti ses premiers oursins. Curieusement, pour un palais méditerranéen, ceux-ci se présentent sans aucune force iodée mais au contraire sur le mode sucré en mode asiatique. Øyvind Jørgensen, directeur de Troms, nous en raconte toute l’histoire (en anglais)

A Ålesund, dans ce petit port de pêche pas très loin de fjords classés au patrimoine de l’UNESCO, deux autres entreprises majeures font également la fierté de Norge. On y pêche des crevettes qui ont la particularité de vivre entre 400 et 600 mètres de profondeur, à un endroit où la pureté de l’eau est unique. Adelheid Stenevik, directrice des ventes de Coldwater Prawns of Norway, leader sur ce marché nous raconte l’histoire de cette entreprise.

IMG_2812-1024x1024

De ces rencontres, force est de constater que la Norvège pense bien au-delà du saumon et qu’il va falloir compter avec elle pour des produits de la mer que l’on espère être toujours de qualité irréprochable quant au respect de normes environnementales que ces amoureux de la nature devraient définitivement considérer comme incontournables.

Image de une : Maud Remy Lonvis pour Best Fishes 2.

Si vous aimez nos articles, dites-le nous sur notre page Facebook!